Le froid inquiète les producteurs de cerises de la Colombie-Britannique

La Presse Canadienne
Le froid inquiète les producteurs de cerises de la Colombie-Britannique

VANCOUVER — Certains producteurs de cerises de la Colombie-Britannique utilisent des hélicoptères pour pousser de l’air chaud au-dessus des arbres, car des températures anormalement fraîches menacent la récolte de cerises de cette année avant même que les fruits ne soient formés.

Le président de l’Association des producteurs de cerises de la Colombie-Britannique, Sukhpaul Bal, affirme que les hélicoptères créent un flux d’air chaud plutôt que de laisser l’air frais s’installer au-dessus des vergers et potentiellement endommager les bourgeons en attente de floraison.

Il ajoute que les producteurs de cerises et d’autres producteurs de fruits ont été mis au défi par des conditions météorologiques qui ont provoqué des incendies, des inondations et le dôme de chaleur de l’année dernière où les températures ont atteint 50 degrés Celsius dans certaines parties de la Colombie-Britannique.

Mais M. Bal dit que malgré cette vague de froid, les producteurs de la Colombie-Britannique n’ont pas vu la neige qui a affecté les vergers dans certaines régions des États-Unis, et il reste optimiste pour une bonne récolte.

Le météorologue d’Environnement Canada Dave Wray affirme que les températures actuelles sous les normales de saison sont dues à une dépression en altitude, qui est une masse d’air froid qui s’est installée sur la province.

Il dit que les conditions ont été jusqu’à sept degrés sous la normale au cours de la semaine dernière, mais prédit que le mercure devrait grimper vers des températures plus normales d’ici le week-end.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires