Le ministre Benoit Charette doit reporter sa visite prévue à Rouyn-Noranda

La Presse Canadienne
Le ministre Benoit Charette doit reporter sa visite prévue à Rouyn-Noranda

MONTRÉAL — La visite prévue du ministre de l’Environnement du Québec, Benoit Charette, à Rouyn-Noranda, est reportée à mercredi.

M. Charette avait prévu se rendre dans la ville de l’Abitibi-Témiscamingue, mardi, pour discuter des émissions d’arsenic produites par la Fonderie Horne.

Le ministre a toutefois indiqué sur Twitter qu’un problème de maintenance sur l’avion le force à reporter la visite «à une date ultérieure». Il a précisé un peu plus tard qu’elle aurait lieu mercredi.

Benoit Charette avait dit vouloir se rendre à Rouyn-Noranda pour «rencontrer les acteurs locaux», ajoutant que sa priorité demeurerait la sécurité des citoyens.

En vertu d’un accord avec le précédent gouvernement, la Fonderie Horne, propriété de la multinationale Glencore, peut rejeter dans l’air jusqu’à 100 nanogrammes d’arsenic par mètre cube (100 ng/m3 ), soit 33 fois plus que la limite recommandée par la santé publique.

Une étude de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), publiée mercredi dernier, indique que, sur une période de 70 ans, entre un et 14 citoyens de Rouyn-Noranda développeraient un cancer si l’entreprise Glencore ne diminue pas la concentration d’arsenic dans l’air produit par la Fonderie Horne.

Plus la diminution d’émissions d’arsenic dans l’air de Rouyn-Noranda sera rapide et importante, plus il y aura un gain pour la santé publique, selon l’INSPQ.

L’entente entre le gouvernement précédent et Glencore se termine dans les prochains mois, donc le ministère de l’Environnement doit négocier une nouvelle cible d’émission d’arsenic et renouveler le certificat de conformité de la fonderie cet automne.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires