Saint-Armand: des fermetures d’établissements préoccupantes

Saint-Armand: des fermetures d’établissements préoccupantes

Saint-Armand a perdu 6

SERVICES. Saint-Armand a vu disparaître plusieurs de ses établissements commerciaux et de services au cours des dernières années… et d’autres fermetures sont dans l’air!

«Le comptoir de la Caisse populaire, aménagé dans l’ancienne gare, a fermé ses portes quelques jours avant mon arrivée à Saint-Armand en 2007 et, depuis, la liste n’en finit plus de s’allonger», déplore le conseiller municipal Daniel Boucher.

Ce dernier fait plus spécifiquement référence à la fermeture de trois établissements du secteur Philipsburg: le dépanneur (circa 2009), l’église unie de la rue Montgomery  (juillet 2016) et le restaurant Capitaine Lou (août 2017).

«Il ne nous reste que le magasin général, le bureau de poste et l’école Notre-Dame-de-Lourdes. Lorsqu’on regarde ailleurs, on constate que la perte de l’école primaire d’une communauté entraîne inévitablement une décroissance marquée et rapide d’une municipalité: baisse de la population, fermeture des commerces restants faute de clientèle, appauvrissement des services municipaux et dévaluation des propriétés», ajoute-t-il.

Église à vendre

L’un des deux temples religieux catholiques rattachés à l’Unité pastorale des Frontières est sur le point d’être mis en vente.

«Le conseil municipal a reçu une lettre de la Fabrique l’invitant à signifier son intérêt ou son désintérêt pour l’église Saint-Philippe, située dans le secteur Philipsburg. On nous demande une réponse dans les 30 jours, mais la Municipalité entend contacter les responsables pour obtenir un délai additionnel. La décision appartiendra au nouveau conseil municipal», indique M. Boucher.

La Fabrique Notre-Dame-de-Lourdes est par ailleurs en réflexion sur l’avenir de la paroisse et a récemment communiqué avec l’évêché de Saint-Hyacinthe pour s’informer de la procédure à suivre. Cet édifice, situé au cœur du village de Saint-Armand, est réputé pour son acoustique et accueille des concerts classiques depuis nombre d’années.

Les deux églises offrent un service religieux sur la base d’une fois par mois (le troisième dimanche à Saint-Philippe et le quatrième dimanche à Notre-Dame-de-Lourdes).