Jacobs s’échappe en prolongation et procure une spectaculaire victoire aux Raiders

Tim Booth, The Associated Press
Jacobs s’échappe en prolongation et procure une spectaculaire victoire aux Raiders

SEATTLE — Lorsque Josh Jacobs est passé à travers la ligne défensive des Seahawks de Seattle, il n’y avait que le vaste terrain devant lui et une place parmi les meilleures performances individuelles de l’histoire de la NFL.

Jacobs s’est échappé en prolongation et il a inscrit un touché au sol de 86 verges, permettant aux Raiders de Las Vegas de gagner 40-34 aux dépens des Seahawks, dimanche.

Il s’agissait d’une deuxième victoire consécutive en prolongation pour les Raiders.

Jacobs a conclu la rencontre avec 229 verges au sol, un record d’équipe, et deux majeurs. Il a également capté six ballons pour des gains de 74 verges. Ses 303 verges de la ligne de mêlée constituent un record d’équipe et le septième plus haut total dans un match de la NFL pendant l’ère du Super Bowl.

Jacobs n’avait jamais réussi une course pour un touché de plus de 28 verges avant celle de dimanche, mais il s’est donné des airs de Bo Jackson, qui avait obtenu un touché semblable contre les Seahawks au Kingdome, le 30 novembre 1987.

«De le voir terminer le match de cette façon. Je sais qu’il a des douleurs au mollet et je sais à quel point il travaille fort. C’est très plaisant de voir ça», a affirmé le quart des Raiders Derek Carr.

Les Raiders (4-7) ont terminé la partie avec 283 verges au sol et 576 verges d’attaque, soit le troisième plus haut total de verges allouées par les Seahawks (6-5). La formation de Seattle a glissé à un match derrière les 49ers de San Francisco pour le premier rang de la section Ouest de l’Association Nationale.

«Il est difficile à plaquer. C’est un porteur de ballon robuste et qui possède un bon équilibre. Tu dois vraiment l’encercler, a mentionné le plaqueur défensif des Seahawks Shelby Harris. Il ne fait pas partie de ces porteurs de ballon qui se font toucher et qui tombent. Il fait son argent en brisant des plaqués et en allant chercher des verges supplémentaires.»

Les Raiders ont forcé la tenue d’une prolongation quand Carr a lancé une passe de touché de cinq verges à Foster Moreau alors qu’il ne restait que 1:54 à écouler au quatrième quart.

Carr a été victime d’une interception lors du premier jeu de l’affrontement, mais il s’est ressaisi en complétant 25 de ses 36 passes pour des gains de 295 verges avec trois passes de touché.

Les Raiders ont également joué de chance quand Jacobs a semblé échapper le ballon à l’intérieur de la ligne de 10 avant l’attrapé payant de Moreau. Les arbitres ont cependant jugé que sa progression avait été stoppée.

«Ç’a commencé du premier jeu au dernier. Le premier jeu était une interception, le dernier était un touché, a déclaré l’entraîneur-chef des Raiders, Josh McDaniels. Il y a eu beaucoup de changements de momentum pendant le match.»

Les Seahawks ont encaissé un deuxième revers d’affilée, après s’être inclinés en Allemagne il y a deux semaines. Geno Smith a vu 27 de ses 37 tentatives par la voie des airs être saisies pour des gains de 328 verges, avec deux passes de touché.

L’attaque au sol des Seahawks a une fois de plus éprouvé des difficultés, bien que Kenneth Walker III a enregistré deux touchés par la course.

En prolongation, Daniel Carlson a raté une tentative de placement de 56 verges lors de la première possession des Raiders. Les Seahawks ont effectué trois jeux et ils ont dû dégager le ballon et dès le jeu offensif suivant, Jacobs s’est échappé.

Son touché de 86 verges était le quatrième plus long de l’histoire en prolongation.

«Josh a été fantastique aujourd’hui. Il a connu un très bon match et nous n’avons pas plaqué au niveau nécessaire», a expliqué l’entraîneur-chef des Seahawks, Pete Carroll.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires