Les routes américaines ont fait près de 43 000 morts l’an dernier

Tom Krisher, The Associated Press

DÉTROIT — Près de 43 000 personnes ont perdu la vie sur les routes des États-Unis l’an dernier.

Il s’agit du pire bilan des 16 dernières années, alors que les Américains reprenaient la route après avoir été confinés chez eux pendant la pandémie.

Le bond de 10,5 % par rapport à 2020 représente la hausse la plus importante, en termes de pourcentage, depuis que la National Highway Traffic Safety Administration a commencé à compiler un bilan routier en 1975.

Le secrétaire au Transport, Pete Buttigieg, a évoqué une crise sur les routes des États-Unis. L’agence fédérale a demandé aux gouvernements locaux, aux automobilistes et aux militants de la sécurité routière de s’unir pour renverser la tendance à la hausse.

Des données préliminaires dévoilées mardi par l’agence révèlent que 42 915 personnes ont perdu la vie lors d’accidents de la route l’an dernier, comparativement à 38 824 un an plus tôt. Le bilan final sera annoncé cet automne.

Les Américains ont parcouru 325 milliards de miles (environ 525 milliards de kilomètres) l’an dernier, soit 11,2 % de plus qu’en 2020, ce qui a contribué à l’alourdissement du bilan.

Le nombre de morts sur les routes a commencé à grimper en 2019. La NHTSA blâme l’imprudence des automobilistes pour l’augmentation pendant la pandémie, citant des recherches qui montrent que les excès de vitesse et l’absence du port de la ceinture de sécurité étaient en hausse.

Avant 2019, le bilan routier était en déclin depuis trois années consécutives.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires