Le Club de golf de Farnham a le vent dans les voiles et se projette dans l’avenir

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Le Club de golf de Farnham a le vent dans les voiles et se projette dans l’avenir
Jean Charlebois, président, et Sébastien Denis, directeur général du Club de golf de Farnham. (Photo : L'Avenir & Des Rivières - Claude Hébert)

AFFAIRES. Le Club de golf de Farnham profite de l’engouement des Québécois envers ce sport de détente pour moderniser ses installations et renflouer ses coffres.

Les amateurs de golf ont disputé 40 000 parties sur le parcours de Farnham en 2021. Une hausse de 33 % par rapport à une année normale de 30 000 parties.

«Nous avons notamment développé un programme à moindre coût pour attirer les jeunes et les travailleurs. On constate également que les dames s’intéressent davantage au golf. Certaines d’entre elles se présentent chez nous avec leur conjoint alors que d’autres préfèrent jouer avec d’autres femmes», signale le président du conseil d’administration du Club de Farnham, Jean Charlebois, en poste depuis 2016.

La clientèle de soirée n’est pas non plus à négliger.

«Nous accueillons une ligue masculine le lundi soir, une ligue féminine le mardi soir et une ligue mixte le mercredi soir. Ces gens-là se présentent chez nous en fin d’après-midi et disputent un neuf trous», explique notre interlocuteur.

Farnham reçoit par ailleurs des groupes les vendredi et samedi pour des mini-tournois. Au total, près de 260 joueurs foulent les allées du Club bon an, mal an.

«Les gros tournois corporatifs semblent avoir perdu de leur popularité. Les joueurs sont moins nombreux qu’auparavant (48, 60, 80 tout au plus) et ne restent plus nécessairement pour souper. Ils prennent quelques bières à la fin de leur parcours avant de rentrer chez eux», poursuit M. Charlebois

Conditions favorables

La disparition de certains parcours de golf de Brome-Missisquoi (Sutton, Inverness, Lac-Brome) et de la Montérégie (Chambly, Candiac, Laprairie) a fait des orphelins et joué en faveur de Farnham.

Selon M. Charlebois, le statut du Club de golf de Farnham y est aussi pour quelque chose. Il s’agit d’une entreprise privée dont les installations sont ouvertes au grand public. Les spécialistes utilisent l’appellation people’s course.

«Le site, le chalet et les équipements appartiennent à 275 actionnaires, mais il n’est pas nécessaire d’être actionnaire pour venir jouer chez nous. Il faut également savoir qu’il n’y a pas eu d’émission de nouvelles actions depuis deux décennies et que les détenteurs des 1620 actions ne touchent pas de dividendes. Tous les surplus sont réinvestis dans l’entreprise et permettent d’assurer la pérennité du site», précise le président.

Ressources humaines

Le Club de golf de Farnham est administré par un conseil de sept personnes.

Le président Jean Charlebois fait équipe avec Robin Bernard, vice-président et responsable du restaurant, Michel Émond, trésorier et responsable des finances, Yvon Goyette, secrétaire et responsable de la capitainerie/ projets spéciaux. Les trois autres administrateurs sont Luc Barber, responsable du terrain, Jacques Leblanc, responsable des bâtiments et Michel Paquette, responsable des actionnaires et des projets spéciaux.

Le Club peut également compter sur les services d’une cinquantaine d’employés à temps plein et à temps partiel. Un savant mélange de jeunes et d’aînés, d’étudiants et de retraités.

«Notre doyen Marcel Larocque, qui était attitré à la coupe de pelouse, a pris sa retraite en 2020 à l’âge de 81 ans. Notre nouveau doyen, Marcel Bouchard, est âgé de 78 ans», signale M. Charlebois.

L’entreprise vient par ailleurs de procéder à la nomination de Sébastien Denis à titre de directeur général. Ce dernier agit à la fois comme directeur des opérations et directeur golf.

«M. Denis remplace notre ancien directeur golf, Steve Allen, qui travaillait avec nous à temps plein durant l’été et à temps partiel le reste de l’année», explique le président.

Laurent Martel agit maintenant comme surintendant et supervise l’équipe de huit à 12 personnes affectée à l’entretien. Daniel Meunier, un bénévole, fait par ailleurs office de capitaine et s’occupe de l’animation auprès des membres.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires