Des travaux urgents à la Maison communautaire de Farnham

Des travaux urgents à la Maison communautaire de Farnham

La galerie avant de la Maison communautaire est en piètre état et son accès a dû être condamné.

Crédit photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert

BÂTIMENT. Divers travaux devront être apportés à la Maison communautaire de Farnham afin d’en corriger les principales lacunes.

La galerie extérieure a dû être condamnée, voilà quelques années, en raison de son état de délabrement avancé. On souhaite non seulement la réparer, mais également la rendre plus fonctionnelle.

«Les rampes et les colonnes sont récupérables, mais le reste est à remplacer. Il doit y en avoir pour 50 000 $ au bas mot», indique Jean-Marc Coulombe, coordonnateur du comité de construction, qui fera équipe avec Patricia Alger, de Construc Solutions, pour les besoins de ce projet.

La priorité des nouveaux propriétaires demeure toutefois la fenestration.

«Plusieurs fenêtres avec cadres en bois ou en aluminium prennent l’eau et devront être changées. Dans ce cas-ci, la facture devrait être encore plus élevée et pourrait atteindre 100 000 $», ajoute M. Coulombe.

Fort heureusement, la toiture et la fournaise ont déjà été remplacées et sont toujours en bon état.

«Nous aurons une meilleure idée des coûts des travaux quand on connaîtra les exigences de la Ville de Farnham en matière de sauvegarde du patrimoine. Il faut rappeler que le bâtiment a fait l’objet d’une citation patrimoniale au sens de la loi municipale», précise le porte-parole du comité de construction.

La Maison communautaire dispose d’un fonds de réserve, mais les anciens locataires attendaient de devenir propriétaires des lieux avant d’investir des sommes additionnelles dans la mise à niveau de l’immeuble. L’édifice rapporte 90 000 $ par an en loyers.

«Nous entendons tenir la population informée de l’état d’avancement des travaux et impliquer la communauté dans la réalisation de ce projet», poursuit M. Coulombe.