Un Bedfordois tente sa chance au défi Zone de chute

Un Bedfordois tente sa chance au défi Zone de chute

Marco Macaluso en pleine action lors de sa descente en rappel de 2012.

EXPÉRIENCE. Après une première expérience couronnée de succès en 2012, Marco Macaluso participe de nouveau au défi Zone de chute, une activité de levée de fonds de Easter Seals (Timbres de Pâques) et de la Société québécoise des enfants handicapés.

Une trentaine d’autres aventuriers relèveront cet ambitieux défi qui consiste à descendre en rappel le Collège MGill, un édifice de 21 étages situé à Montréal. L’activité a lieu mardi prochain, le 26 septembre.

M. Macaluso s’intéresse au sort des enfants handicapés depuis que sa sœur a œuvré auprès de sa clientèle.

«Je me considère chanceux d’avoir trois enfants en santé et j’estime que le défi Zone de chute constitue pour moi une belle occasion de redonner un peu de ce que la société m’a offerte», précise le Bedfordois de 43 ans.

L’agent d’immeubles, associé au groupe Century 21 Réalisation, a déjà amassé 700 $, mais souhaite remettre le double de ce montant aux organisateurs de la collecte de fonds. Son objectif est de 1 500 $.

«Les profits du défi Zone de chute permettent à plusieurs centaines d’enfants handicapés de prendre part aux activités du camp de vacances Papillon.», rappelle-t-il.

On s’attend à ce que certains descendent le gratte-ciel très lentement (jusqu’à dix minutes) alors que d’autres procéderont beaucoup plus rapidement (30 secondes).

«De mon côté, je devrais faire ça en deux minutes», précise celui qui a déjà travaillé comme émondeur «dans une autre vie».