La Ville de Farnham s’attaque aux problèmes de vandalisme

La Ville de Farnham s’attaque aux problèmes de vandalisme

Des vandales ont arraché le cône lumineux des lampadaires décoratifs situés en bordure de la rivière Yamaska.

Crédit photo : Gracieuseté - Marc Robitaille Photographe

MUNICIPAL. L’administration Melchior s’attaque aux problèmes de vandalisme avec la mise sur pied d’un comité local de sécurité publique.

Le nouveau comité sera composé du maire Patrick Melchior, des conseillers municipaux Nathalie Dépôt et Vincent Roy, du directeur général François Giasson, des directeurs de service Benoît Larivière (urbanisme) et Michel Phaneuf (travaux publics). Un représentant de la SQ de Brome-Missisquoi fera également partie du groupe.

«Ce comité aura notamment pour mandat de se pencher sur les méfaits et de trouver des pistes de solution tout en faisant oeuvre de sensibilisation. Le groupe se réuniera aussi souvent qu’il le faudra», résume le maire de Farnham.

M. Melchior croit en effet que l’éducation populaire est un outil de premier plan pour aider à résoudre ce genre de problématique.

«Cibler les malfaiteurs, les critiquer et les réprimander, ce n’est pas vraiment la solution», affirme le politicien de 40 ans qui a lui-même travaillé comme intervenant auprès des jeunes pendant nombre d’années.

Il convient de rappeler que des vandales ont arraché à deux reprises, en juin et juillet derniers, le cône lumineux de plusieurs lampadaires assurant l’éclairage en bordure de la rivière Yamaska entre la passerelle Éva-Dulude et le pont  Antonio-Bernier. Divers autres méfaits (graffitis, vols de fils de cuivre, bris de pots à fleurs, vols de paniers suspendus,  incendie dans des bacs de recyclage, etc.) ont également été signalés durant les derniers mois.