Les Astérix au Bol d’or

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Les Astérix au Bol d’or
Les Astérix ont connu un fort match avec huit touchés

Les Astérix de la polyvalente Jean-Jacques-Bertrand (JJB) l’ont emporté sans trop de difficulté, samedi dernier à Marieville, contre les Castors de l’école Mgr-Euclide-Théberge. Ils accèdent au Bol d’or pour une deuxième année consécutive et pour la dixième fois de leur histoire.

L’équipe juvénile de Farnham a remporté le championnat provincial à sept reprises (1981, 1983, 1989, 1992, 1994, 1998, 2011) et atteint la finale deux autres fois (1979, 1993) au cours des 40 dernières années.

«Malgré leurs neuf participations au Bol d’or, les Astérix n’ont jamais remporté deux championnats consécutifs. Le défi sera de taille, mais notre équipe a le vent dans les voiles et est bien déterminée à conserver son titre», indique l’entraîneur-chef, Ross Lemke.

Les Astérix, champions de la  Ligue de football juvénile AA Montérégie, croiseront le fer avec les porte-couleurs de l’école secondaire Lavigne de Lachute, représentants de la région Laurentides-Lanaudière, samedi, au cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu. Les Castors se mesureront par ailleurs aux porte-couleurs de l’école Du Phare, champions de l’Estrie, le même jour, au cégep de Victoriaville. Les deux parties débutent à 15 heures.

«Il n’y aura pas de rencontre entre les gagnants de chacune des deux finales interrégionales, en raison d’un manque de temps», précise M.Lemke.

Match à sens unique

Les Astérix ont frappé fort dès le début de la rencontre lorsque Marc-Olivier Choinière a capté une passe de David Riberdy pour un gain de 45 verges et un premier touché. Jeffrey Swennen a par la suite réussi la transformation.

La brigade défensive de JJB a provoqué un premier revirement, quelques jeux plus tard, en enlevant le ballon à l’équipe adverse. Shany Poirier a par la suite effectué une course de 40 verges, puis une autre de cinq verges, pour marquer le deuxième majeur de la rencontre. Farnham menait déjà 14-0 après huit minutes de jeu.

Jordan Langlois a réussi une interception à la fin du premier quart, mais son équipe n’a pas su en profiter. Il a récidivé, au début du deuxième quart, pavant ainsi la voie au troisième touché des Astérix. David Riberdy a rejoint Jeffrey Swennen dans la zone des buts avec une passe de 45 verges. La transformation a cependant été ratée.

La brigade défensive a par la suite érigé un véritable barrage autour des Castors, permettant à David Riberdy de compléter une passe de touché de 25 verges à Marc-Olivier Choinière.

Les Castors ont réussi un premier majeur à 13 minutes, mais le tandem Riberdy-Swennen a répliqué une minute plus tard avec un autre jeu aérien d’une quarantaine de verges. Les Astérix menaient 33-7 à mi-match.

Trois autres touchés

Marc-Olivier Choinière a capté une bombe de 50 verges de David Riberdy, à six minutes du troisième quart, pour son troisième touché de la rencontre. Swennen a par la suite ajouté un converti de deux points.

Shany Poirier a percé la zone des buts, quatre minutes plus tard sur une course de trois verges, inscrivant du même coup son deuxième touché de la journée. Son coéquipier Benjamin Langlois-Provencher l’a imité dans la dernière minute du troisième quart en marquant un touché sur une course de dix verges. Jeffrey Swennen a réussi un autre converti pour permettre à son équipe de prendre une avance de 55-7.

Les Castors ont marqué leur deuxième majeur dans la dernière minute de jeu, mais c’était trop peu, trop tard.

«Notre brigade défensive a également disputé un fort match, provoquant cinq revirements et deux sacs du quart-arrière. Notre mission était de frapper vite, de frapper fort et de frapper souvent. Les jeunes ont livré la marchandise», ajoute l’entraîneur-chef des Astérix.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des