Les Gendreault nourrissent les Stanbridgeois depuis 75 ans

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Les Gendreault nourrissent les Stanbridgeois depuis 75 ans
Les propriétaires actuels, Gaétan, Carole et Kim Gendreault, et Robertyan Marini. (Photo : Gracieuseté - Jacques deLadurantaye)

ALIMENTATION. Le comité de développement stanbridgeois rend hommage à la famille Gendreault dans le cadre de la huitième édition de la Fête dans l’rang. Ce grand rassemblement annuel a lieu ce samedi, à Notre-Dame-de-Stanbridge, sous un grand chapiteau.

Les entreprises familiales qui perdurent en affaires sont de plus en plus rares. L’épicerie-boucherie fondée par Arthur Gendreault et Marguerite Ouimet fait cependant partie de ce club sélect.

Les fondateurs de l’entreprise se sont lancés en affaires en 1944, soit un an avant la fin de la Deuxième guerre mondiale, en achetant un petit établissement situé en face du marché d’alimentation actuel et en y ajoutant une quincaillerie. Le couple a également profité de l’occasion pour s’installer dans le petit logis adjacent au magasin.

La petite histoire de l’entreprise nous apprend par ailleurs que les heures étaient particulièrement longues à l’époque, le magasin ouvrant tôt le matin et fermant ses portes aux environs de minuit.

«Pourquoi de si longues heures? Parce qu’à l’époque, les gens ne possèdent pas de télévision et se rassemblent à l’épicerie pour l’écouter… jusqu’à ce que les émissions se terminent ! C’est le rendez-vous des jeunes et le dimanche, après la messe, les gens se rencontrent pour échanger sur des sujets souvent épineux. Nous pouvons imaginer que la politique devait faire partie de ces débats…», explique Carole Dansereau, conseillère municipale, membre du comité de développement stanbridgeois et auteure d’une petite monographie sur la famille Gendreault.

Les fondateurs de l’entreprise seront au poste, pendant 35 ans, pour répondre aux besoins de la vie quotidienne des citoyens en leur offrant des aliments en vrac (mélasse, cassonade, arachides, etc.) et plein d’autres articles par la suite, après la fermeture de certains magasins locaux.

Au décès d’Arthur Gendreault, en 1978, ses fils Laurent et Gaétan prennent la relève, avec la complicité de leur conjointe respective, Ginette Simard et Carole Bonneau.

Huit ans plus tard, les Gendreault achètent le garage Tougas, situé en face du magasin d’origine, et y relocalisent l’épicerie-boucherie tout en y conservant les pompes à essence.

Kim Gendreault, petite-fille des fondateurs, rachètera par la suite les parts de son oncle Laurent et de sa tante Ginette. Le conjoint de Kim, Robertyan Marini, cuisinier de formation, se joindra également au groupe d’actionnaires.

Soixante-quinze ans ont passé, mais le rêve d’Arthur et de Marguerite est toujours bien vivant. Aujourd’hui encore, des gens de la région font un détour pour magasiner au Marché Gendreault et ce, malgré la présence de plusieurs supermarchés dans les villes environnantes.

L’artiste Laurent Viens, citoyen de Pike River, résume bien les motivations de la clientèle du marché d’alimentation de Notre-Dame dans une confidence recueillie par Carole Dansereau. «C’est fantastique encore aujourd’hui de se faire servir par un boucher une belle tranche de bœuf de l’épaisseur désirée», explique-t-il.

Et l’avenir de l’entreprise s’annonce tout aussi prometteur avec l’entrée en scène progressive des membres de la quatrième génération, Élena, douze ans, et Mika, sept ans, qui prennent plaisir à venir donner un coup de main à leur père dans la cuisine et à leur mère à la réception.

 

LA FETE DANS L’RANG EN BREF

. Huitième édition

. Samedi le 17 août, dès 9h

. 1049 Principale, N.D. de Stanbridge

. 9h : Messe et visite de l’église décorée par le peintre F.E. Meloche

. N/D: Visite historique guidée du village par Ginette Gendreault

. 10h à 17h : essai routier de sept modèles de voitures électriques

. 10h à 12h : rallye de kayaks et démonstration de sauvetage aquatique

. 11h30 : entraînement gratuit de type Bootcamp

. 13h : création artistique en famille

. 12h à 14h : atelier de choucroute lactofermentée

. 10h à 17h : atelier de déodorant écologique et d’herbes médicinales

. 18h et plus : souper champêtre sous le chapiteau avec musique

. Aussi : coin des petits, cantine des loisirs et kiosques des artisans

. Accès gratuit au site. Des frais s’appliquent pour le souper et la cantine

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des