COVID-19: un service de livraison prisé par les aînés de Farnham

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
COVID-19: un service de livraison prisé par les aînés de Farnham
Des bénévoles assurent la livraison des commandes des supermarchés IGA et Metro aux personnes infectées par le coronavirus ou âgées de 70 ans et plus. (Photo : gracieuseté – Ville de Farnham)

SANTÉ. Le service de livraison mis sur pied par les autorités municipales de Farnham et le Centre d’action bénévole (CAB), à l’intention des personnes âgées ou infectées par le coronavirus, remplit ses promesses.

Cette initiative, implantée en collaboration avec le supermarché IGA et le marché Metro Plouffe, permet aux aînés et aux personnes malades de faire provision de denrées alimentaires sans avoir à sortir de chez eux.

«La réponse est là, ça roule de plus en plus. On reçoit de 15 à 20 demandes par jour pour chacun des deux marchands», signale le directeur général du CAB de Farnham, Jean Valiquette.

Le CAB dispose actuellement de deux équipes de deux personnes pour assurer la livraison des commandes d’épicerie, mais est à la recherche de nouveaux bénévoles pour augmenter le nombre d’équipes à quatre ou six.

«Comme les supermarchés desservent des consommateurs de partout dans la région, je lance un appel tout spécial aux personnes en santé des localités voisines qui aimeraient nous donner un coup de pouce», ajoute M. Valiquette.

Livraison des commandes

Ce service de livraison gratuit est disponible du lundi au vendredi, de 10h à 16h.

Les personnes admissibles doivent passer leur commande par téléphone au IGA (450-293-4210) ou au Metro (450-293-3123) où des employés s’occupent de préparer les paniers d’épicerie que des bénévoles du CAB vont livrer au domicile des clients.

Le montant minimum de la commande a été fixé à 40 $ et le montant maximum, à 150 $. À la demande des commerçants, le nombre maximum d’exemplaires d’un même produit est limité à deux.

Une procédure spéciale est prévue pour les gens ayant contracté le coronavirus qui doivent aviser le supermarché de leur état afin que des précautions soient prises pour éviter la propagation de la maladie.

Le bénévole frappe à la porte du client malade et lui demande de s’éloigner de deux mètres pendant qu’il dépose le panier de denrées. Le client doit payer comptant et glisser le montant exact de la commande dans une enveloppe. Le bénévole ne touche pas l’argent et ne remet pas le change.

Dépannage alimentaire

La banque alimentaire du CAB de Farnham demeure par ailleurs fonctionnelle malgré la pandémie de COVID-19

«Comme la moisson pascale, prévue pour le 4 avril, a dû être annulée ou reportée, on s’attend à ce que nos réserves d’aliments baissent rapidement. La moisson pascale nous permet normalement d’amasser de l’argent et des denrées non périssables pour regarnir la banque alimentaire en attendant la guignolée de décembre. Ça ne sera malheureusement pas le cas cette année», indique M. Valiquette.

Le CAB a cependant modifié la procédure afin d’assurer la protection des bénévoles qui travaillent à la banque alimentaire.

«Les denrées sont maintenant déposées à l’extérieur, sur le balcon du centre. Cela évite à nos bénévoles d’être en contact direct avec la clientèle», explique le DG de l’organisme.

Ce dernier laisse entendre que la demande pour du dépannage alimentaire ne se dément pas et pourrait même augmenter avec la fermeture des usines décrétée aujourd’hui par le gouvernement du Québec pour une période de trois semaines.

«Le Centre d’action bénévole va continuer d’être là pour venir en aide à la population», assure M. Valiquette.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires