Un tiers des PME ayant fermé boutique ne sont pas certaines de pouvoir rouvrir un jour selon un sondage

Un tiers des PME ayant fermé boutique ne sont pas certaines de pouvoir rouvrir un jour selon un sondage
La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante compte 110 000 membres. (Photo : Courtoisie)

CORONAVIRUS. Les petites entreprises demeurent extrêmement inquiètes des répercussions économiques de la crise de la COVID-19. 32 % de celles qui ont fermé boutique ne sont pas certaines de pouvoir rouvrir un jour indique un sondage publié aujourd’hui par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). 

« La mise en place d’une subvention salariale à 75 % était une excellente nouvelle et certains propriétaires d’entreprise nous ont déjà indiqué que cette mesure les avait incités à suspendre leur plan de mise à pied. Mais le niveau de stress ressenti par les propriétaires d’entreprise demeure très élevé. Il est particulièrement important que le plus grand nombre d’entreprises puisse avoir accès à la subvention salariale et aux autres mesures de soutien afin d’éviter une vague de fermetures permanentes dans les semaines et mois à venir » a expliqué Jasmin Guénette, vice-président aux affaires nationales de la FCEI.

Alors que les programmes d’aide fédéraux comme la subvention salariale à 75 % sont perçus positivement par les propriétaires d’entreprise, il reste encore beaucoup à faire pour alléger le fardeau fiscal et financier qui pèse lourdement sur leurs épaules selon l’organisme. Les coûts fixes comme le loyer représentent une charge importante à laquelle il faut trouver une solution pour la FCEI.

Comptant 110 000 membres, cette fédération demande également un allègement en matière d’impôt foncier et le report de la hausse prévue de la taxe carbone.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des