«Notre défi, c’est de relancer l’économie sans relancer la pandémie»_François Legault

«Notre défi, c’est de relancer l’économie sans relancer la pandémie»_François Legault
Le premier ministre François Legault. (Photo : Gracieuseté)

COVID-19. En compagnie du ministre de l’Économie et de l’Innovation Pierre Fitzgibbon, François Legault a présenté son plan de réouverture graduelle des entreprises lors du point de presse du 28 avril.

C’est ainsi que les commerces de détail ayant accès sur l’extérieur ouvriront le 4 mai (le 11 mai dans la région métropolitaine). Les chantiers de construction (génie civil) et les entreprises manufacturières reprendront leurs activités le 11 mai. Pour ces dernières, un nombre maximum de 50 travailleurs par quart de travail est imposé jusqu’au 25 mai. Des secteurs comme les soins personnels, les lieux culturels et les salles à manger des restaurants demeurent fermés.

«On ouvre graduellement et on fait le suivi. C’est important qu’on garde le contrôle… Notre défi, c’est de relancer l’économie sans relancer la pandémie. On continue d’analyser ce qui se passe tous les jours avec la Santé publique et notre mot d’ordre reste le même: prudence», insiste le premier ministre du Québec en mettant l’accent sur le maintien de la distanciation sociale et de l’interdiction des rassemblements.

«Faire des fêtes de famille, on peut s’en passer pendant un certain temps. On garde le 2 mètres, et idéalement pas être trop longtemps dans la même pièce. Les usines, c’est essentiel pour l’économie, mais pas les fêtes», indique-t-il.

Ancien homme d’affaires, François Legault a également eu des bons mots pour les entrepreneurs. «Ce qui vous tombe dessus, ce n’est pas de votre faute. On va tout faire pour vous aider financièrement à passer au travers. Des programmes ont été annoncés, et on va continuer d’en annoncer dans les prochains jours et les prochaines semaines. Courage», souligne-t-il.

Cette ouverture graduelle de l’économie reçoit l’aval de la Santé publique. «On n’a pas de vaccin avant un bon bout, mais on ne peut pas rester confiné. Quand on va rouvrir, ce ne sera plus les mêmes magasins, les mêmes usines, les mêmes milieux. Il faut y aller de façon progressive. Ce virus-là est un traitre, mais on ne peut pas rester enfermé dans nos cabanes à tout jamais», rapporte Horacio Arruda. «S’il y a une épidémie dans une entreprise, on va intervenir et tester, tester, tester pour ne pas que ça se propage», ajoute-t-il.

Notons qu’il y a maintenant 1682 décès de reliés à la pandémie (+ 83) au Québec. Le total de cas est 25757 (+ 775). À ce jour, 1625 (+ 84) personnes sont hospitalisées, dont 217 (+ 7) aux soins intensifs.

Cas par région

01 – Bas-Saint-Laurent 34
02 – Saguenay – Lac-Saint-Jean 273
03 – Capitale-Nationale 789
04 – Mauricie-et-Centre-du-Québec 1 176
05 – Estrie 826
06 – Montréal 12 487
07 – Outaouais 270
08 – Abitibi-Témiscamingue 149
09 – Côte-Nord 114
10 – Nord-du-Québec 7
11 – Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine 165
12 – Chaudière-Appalaches 382
13 – Laval 2 919
14 – Lanaudière 1 983
15 – Laurentides 1 183
16 – Montérégie 2 973
17 – Nunavik 16
18 – Terres-Cries-de-la-Baie-James 8
Hors Québec 1
Région à déterminer 2
Total 25 757

 

Nombre de décès par région

01 – Bas-Saint-Laurent 1
02 – Saguenay – Lac-Saint-Jean 20
03 – Capitale-Nationale 45
04 – Mauricie-et-Centre-du-Québec 93
05 – Estrie 25
06 – Montréal 1 039
07 – Outaouais 2
08 – Abitibi-Témiscamingue 3
09 – Côte-Nord 0
10 – Nord-du-Québec 0
11 – Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine 6
12 – Chaudière-Appalaches 7
13 – Laval 265
14 – Lanaudière 74
15 – Laurentides 19
16 – Montérégie 83
17 – Nunavik 0
18 – Terres-Cries-de-la-Baie-James 0
Hors Québec 0
Région à déterminer 0
Total 1 682

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des