JacheteBromeMissisquoi.com : 300 entreprises d’ici à redécouvrir!

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
JacheteBromeMissisquoi.com : 300 entreprises d’ici à redécouvrir!
Claudia Bernard et Jonathan Bélanger, promoteurs de la plateforme www.maturin.ca qui répertorie les entreprises du secteur agroalimentaire. (Photo : Gracieuseté)

PROMOTION. La crise actuelle incite de plus en plus de Québécois à acheter leurs produits et services chez les producteurs d’ici et dans les établissements commerciaux de proximité.

La Municipalité régionale de comté (MRC), le Centre local de développement (CLD) et la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi (CCBM) profitent de cet engouement pour lancer le portail JacheteBromeMissisquoi.com , une sorte de centre d’achat virtuel où les citoyens pourront se procurer divers produits et services d’ici.

«C’est un grand jour pour le commerce en ligne dans notre région», signale Robert Desmarais, directeur général de la MRC et du CLD.

La présidente du CLD, Sylvie Beauregard, estime que cette initiative permettra aux entreprises de Brome-Missisquoi de changer, de s’améliorer, de se mettre au goût du jour.

«C’est une belle opportunité pour les commerçants et producteurs de chez nous d’avoir accès à une plateforme transactionnelle à prix abordable», indique Mme Beauregard.

La directrice de la CCBM, Mélanie Gobeille, voit par ailleurs la mise en service du nouveau portail comme une occasion pour les consommateurs de découvrir ou de redécouvrir la variété de l’offre de service des commerçants, restaurateurs, producteurs, éleveurs et autres entrepreneurs de la région.

Cet outil pratique et facile d’utilisation permet en effet aux usagers de trouver rapidement ce qu’ils recherchent en sélectionnant une catégorie d’entreprises ou une municipalité ou encore simplement en tapant le produit recherché dans l’engin de recherche.

Avantages pour les entreprises

La nouvelle plateforme réunit en un seul et même endroit 260 entreprises commerciales de toutes sortes et 40 entreprises agricoles ou agroalimentaires de Brome-Missisquoi déjà familières avec le commerce en ligne ou qui s’y intéressent. Le répertoire inclut également les établissements de Bromont déjà inscrit sur JacheteBromont.com lancée récemment.

Pas moins de 120 des 300 entreprises participantes disposaient déjà d’un site transactionnel au moment de leur inscription alors qu’une trentaine d’autres en ont créé un avec les outils mis à leur disposition par le groupe Olix.

«Ce même groupe travaille actuellement au développement d’une application mobile», précise M. Desmarais.

Il convient de rappeler que la MRC a financé la réalisation du visuel de la plateforme aux couleurs de Brome-Missisquoi. Elle a par ailleurs accepté de défrayer les six premiers mois d’abonnement au site www.lachatlocal.com (une valeur de 72 $) et la moitié du coût d’inscription au site www.maturin.ca (une valeur de 100 $). Une contribution de 25 000 $ ou 30 000 $ à ce jour.

Selon Leslie Carbonneau, conseillère en développement agroalimentaire au CLD de Brome-Missisquoi, les 40 producteurs inscrits sur le site www.maturin.ca ont déjà reçu 2000 visites et réalisé des ventes en ligne de 20 000 $ en l’espace de quelques semaines.

Changement de programme

En raison de la pandémie de coronavirus, la MRC de Brome-Missisquoi a choisi de mettre sur pause sa stratégie d’attraction de nouveaux travailleurs et d’utiliser le budget prévu à cette fin pour venir en aide aux commerçants de la région.

«La subvention du Fonds d’aide au rayonnement régional de la Montérégie (aussi connu sous le nom de Fonds de développement de la Montérégie) sera utilisée pour la mise en œuvre d’une campagne d’achat local axée sur le commerce en ligne et le commerce de rue», signale le directeur général de la MRC, Robert Desmarais.

Ce dernier explique que les commerçants «en arrachent» et qu’il est plus important que jamais de dynamiser les centres-villes pour les aider à se remettre sur pied.

«Les marchands ont besoin d’espace additionnel pour accueillir leur clientèle dans le respect des consignes de distanciation sociale. Les autorités municipales comprennent la situation et se disent prêtes à adapter leur réglementation en fermant une rue à la circulation automobile (rue piétonne) ou en permettant aux commerçants d’utiliser un stationnement municipal pour y installer un chapiteau», indique M. Desmarais.

Le maire de Frelighsburg, Jean Lévesque, prend soin de rappeler que les marchands locaux sont constamment sollicités par les organisations sportives, culturelles ou communautaires en quête d’aide financière et que le contexte se prête bien à un «retour d’ascenseur».

Campagne d’achat local

Pour appuyer le lancement du nouveau portail, la MRC a par ailleurs mis au point un plan de communication personnalisé faisant appel à l’émotivité des consommateurs pour stimuler davantage l’achat local.

«On veut sortir des sentiers battus en montrant des visages et en donnant la parole à des commerçants et à des consommateurs d’ici», explique M. Desmarais.

Ce plan de communication, dont les grandes lignes seront dévoilées prochainement, inclura notamment de l’affichage, de la publicité à la radio et des annonces dans les journaux locaux ou régionaux (hebdo, quotidien, mensuel ou trimestriel).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires