Venise-en-Québec s’attaque à la réfection du Sentier de la nature

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Venise-en-Québec s’attaque à la réfection du Sentier de la nature
L’aide financière de Québec permettra la réfection des passerelles et de l’aire de marche du Sentier de la nature de Venise-en-Québec. (Photo : Gracieuseté)

PLEIN AIR. La Municipalité de Venise-en-Québec bénéficiera  d’une aide financière du ministère de l’Éducation dans la cadre du Programme de soutien à la mise à niveau et à l’amélioration des sentiers et des sites de pratique d’activités de plein air (PSSPA).

Le projet de réfection de l’aire de marche et des passerelles du Sentier de la nature a été retenu pour cette aide financière couvrant 80% des dépenses engagées jusqu’à concurrence de 150 000 $.

«Nous avons la chance, au Québec, de bénéficier de nombreux sentiers et de sites d’activités de plein air qui donnent à tous l’occasion de pratiquer des activités physiques en pleine nature. Les projets qui découlent du PSSPA permettent non seulement aux amateurs de plein air de profiter de la nature en toute sécurité, mais également de mettre en valeur le territoire québécois, tout en contribuant à la vitalité des régions», indique Isabelle Charest, députée provinciale de Brome-Missisquoi et ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine.

Sentiers boueux et achalandés

L’aire de marche de la portion forestière du Sentier de la nature nécessite une mise à niveau.

«Comme le secteur est majoritairement plat et situé à proximité de milieux humides, plusieurs portions du sentier deviennent rapidement boueuses. Les sentiers boueux causent un élargissement des sentiers par les randonneurs qui contournent les portions humides», explique Marie-Ève Boulanger, responsable des loisirs, de la culture et des communications à Venise-en-Québec.

Il y a quelques années, la Municipalité nivelait le sentier avec des copeaux de bois. Cette pratique a dû être abandonnée en raison des risques environnementaux liés à l’importation de matière organique dans la réserve naturelle.

Venise-en-Québec attire par ailleurs de nombreux vacanciers venus profiter des activités nautiques. Des ornithologues organisent des visites de groupe, remplissant le stationnement disponible.

«Les périodes de fort achalandage sont de plus en plus fréquentes, mais les sentiers n’ont pas la capacité de supporter cette affluence», ajoute Mme Boulanger.

Au fil des ans, les nombreuses allées et venues dans l’aire de marche ont également mis à nu plusieurs racines d’arbres. Cette situation pose des risques pour la sécurité des utilisateurs et plus particulièrement pour les personnes à mobilité réduite.

La Municipalité prendra, dès cette année, des mesures temporaires pour régulariser la situation. Des travaux plus complets seront par la suite réalisés en collaboration avec l’organisme Conservations de la Nature Canada.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des