Farnham mise sur l’appui des citoyens et gens d’affaires pour dynamiser son centre-ville

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Farnham mise sur l’appui des citoyens et gens d’affaires pour dynamiser son centre-ville
Patrick Melchior, maire de Farnham, et Jennika Rodrigue-Lacasse, directrice du service de planification et d’aménagement du territoire, fondent de grands espoirs sur le projet de dynamisation du centre-ville. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

MUNICIPAL. Farnham multiplie les démarches afin de renforcer la position de son centre-ville comme pôle d’affaires régional tout en faisant de ce secteur un milieu de vie attractif et rassembleur pour l’ensemble de ses citoyens.

Inspirée par les réussites de Granby, Waterloo, Magog et Marieville, la Municipalité de Farnham a notamment choisi de faire appel aux services de la Fondation Rues Principales pour la guider dans sa démarche de dynamisation du centre-ville.

«Cette organisation était tout indiquée pour nous accompagner dans ce travail. À 33 000 $, c’est peu cher payé pour un accompagnement de la sorte», signale le maire, Patrick Melchior.

Le processus entrepris par Rues Principales vise à doter le centre-ville de Farnham d’une vision à court, moyen et long termes, à définir des axes de développement stratégiques et à élaborer un plan d’actions porteuses d’avenir.

Pour rencontrer ces objectifs, les multiples facettes du centre-ville seront scrutées à la loupe au cours des prochains mois par une équipe de professionnels en la matière.

«Le mandat de la Fondation Rues Principales s’échelonne sur une année et portera plus spécifiquement sur le quadrilatère de la rue Principale délimité par la rivière Yamaska (au nord), la rue Desjardins (au sud), la rue Saint-Vincent (à l’est) et la rue Saint-Pierre (à l’ouest)», précise la directrice du service de planification et d’aménagement du territoire à la Ville de Farnham, Jennika Rodrigue-Lacasse, qui agit également comme chargée de projet.

Le maire laisse entendre qu’on pourrait même éventuellement ratisser plus large de façon à inclure certains attraits comme le parc Israël-Larochelle.

«Notre centre-ville a un cachet unique en raison de la présence de la rivière. On peut s’attendre à ce que ce soit un élément majeur dans la mise en valeur du secteur», indique-t-il.

Implication du milieu

Les autorités municipales comptent également sur la collaboration de toutes les forces vives du milieu pour mener le projet à bien. Ces dernières prennent soin d’ajouter que les citoyens et les gens d’affaires de Farnham ne manqueront pas d’occasions pour exprimer leurs besoins et attentes ou soumettre leur vision du développement du centre-ville.

La Ville a notamment procédé à la création d’un comité de dynamisation composé de citoyens, commerçants et employés municipaux (voir encadré). Les membres de ce groupe de travail agiront également à titre d’ambassadeurs pour sensibiliser la population et le milieu d’affaires local à l’importance du projet de revitalisation.

«Nous invitons la population à participer en grand nombre aux sondages, aux soirées de réflexion et aux différentes initiatives qui seront mises sur pied au cours des prochains mois. La participation aux sondages sera encouragée par le tirage de chèques-cadeaux provenant de commerces locaux», indique la chargée de projet.

Le sondage, offert en trois versions (citoyens, travailleurs, commerçants), est disponible en ligne au www.ville.farnham.qc.ca  et en copie papier à l’hôtel de ville, à la bibliothèque municipale et au bureau de poste jusqu’au 4 décembre prochain.

«Voilà une belle occasion pour les Farnhamiens de nous faire part de leur vision du développement du centre-ville. Nous espérons rejoindre jusqu’à 1000 personnes avec le sondage afin que celui-ci soit le plus représentatif possible», poursuit le maire.

La Ville prévoit tenir ses soirées de consultation publique (en présentiel ou sous forme de téléconférences) durant la période hivernale. Une première rencontre pourrait avoir lieu dès janvier prochain.

On prévoit par ailleurs la mise sur pied d’une campagne promotionnelle pour rejoindre la population par le biais des médias sociaux, la pose d’affiches dans les établissements commerciaux et l’installation d’oriflammes et de panneaux routiers au centre-ville.

«Notre objectif, c’est de présenter le scénario de dynamisation d’ici l’été 2021», précise Mme Rodrigue-Lacasse.

 

LES MEMBRES DU COMITÉ DE DYNAMISATION

. Patrick Melchior, maire

. Sylvie Ouellette, conseillère

. Yves Deslongchamps, directeur général

. Jennika Rodrigue-Lacasse, directrice

. Roxanne Roy-Landry, directrice

. Annie Lévesque, responsable

. Michel Nolin, commerçant

. Karine Tarte, commerçante

. Stéphane Rousseau, citoyen

. Patrick Heylaerts, citoyen

. Daniel Bissonnette, citoyen

. Tania Szymanski, MRCBM

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires