Une PME québécoise sur trois va manquer de liquidités selon un sondage

Photo de Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Par Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Une PME québécoise sur trois va manquer de liquidités selon un sondage
Le tiers des entreprises québécoises pourrait manquer de liquidités d'ici l'été prochain. (Photo : Granby Express - Archives)

ÉCONOMIE. Selon un sondage de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), 34 % des dirigeants de PME au Québec affirment que leur entreprise manquera de liquidités avant l’été.

«Ce n’est pas parce qu’on a changé d’année que la situation difficile pour les dirigeants de PME a subitement évolué. La situation est toujours aussi préoccupante et l’appui des gouvernements est toujours aussi nécessaire. Quand on considère que la majorité des entreprises de toutes les régions sont petites, il est d’autant plus stratégique pour le gouvernement de s’assurer que les mesures destinées à la relance les mettent à l’avant-plan. La FCEI va s’assurer de faire entendre les demandes des PME», mentionne François Vincent, vice-président de la FCEI, en précisant que les chefs de PME ont toujours fortement besoin (88 %) de l’appui du gouvernement selon le sondage.

Ceux-ci voudraient, entre autres, que Québec poursuive la réduction du fardeau administratif (61 %), que l’offre de programmes misant sur les subventions plutôt que sur les prêts (60 %) et que l’imposition de toutes les petites entreprises soit au même taux réduit (57 %).

Par ailleurs, la FCEI lance une pétition en ligne pour les dirigeants d’entreprises. «Les consultations prébudgétaires sont commencées, c’est le temps pour les PME de s’exprimer. J’invite tous les entrepreneurs à venir signer la pétition afin que le gouvernement du Québec n’impose pas les plus petites entreprises au même taux que les multinationales, qu’il offre des programmes de subventions aux entreprises qui vivent des répercussions dues aux restrictions gouvernementales et pour que, finalement, le gouvernement du Québec fasse le choix de miser sur les PME pour relancer son économie», indique François Vincent.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires