Les indispensables dans l’entretien du camionnage

Les indispensables dans l’entretien du camionnage
Transport truck tires taken closeup

Pour favoriser la sécurité de tous sur les routes, les camions doivent subir un entretien mécanique régulier, c’est-à-dire au moins une fois tous les 6 mois. Cet entretien des camions comprend les inspections et les interventions nécessaires pour garder le véhicule en bon état. Cet entretien est important pour repérer à titre préventif les problèmes et pour que les réparations soient effectuées avant qu’un bris ou un problème mécanique survienne.

La fiche d’entretien

Ce document est requis pour garder une trace de chacun des entretiens et pour avoir une vue d’ensemble sur l’évolution dans le temps de chaque camion. Pour cela, certaines informations doivent être notées sur cette fiche :

*Identification du véhicule. Celle-ci peut se faire avec le numéro de série, le numéro de la plaque d’immatriculation ou le numéro d’unité figurant sur le certificat d’immatriculation. Un seul de ces numéros suffit à l’identification.

*Kilométrage figurant sur l’odomètre.

*Date de l’entretien.

*Liste de chacun des éléments inspectés. Chaque élément doit être complété avec une des deux mentions suivantes : conforme ou non conforme.

*Réparations nécessaires.

*Mesures des garnitures de frein ou mesures de la rotation de l’arbre à cames. Ce point ne s’applique qu’aux véhicules dont le poids nominal brut est égal ou supérieur à 7 258 kg.

*Signature. La fiche doit être signée par la personne s’étant chargée de l’entretien mécanique obligatoire.

Il est important que le propriétaire garde la fiche d’entretien deux ans. S’il vend le camion, il doit tout de même conserver les fiches pour encore douze mois.

La liste de contrôle de l’entretien

Celle-ci comprend les principaux composants du camion. Lors de l’entretien, une vérification est effectuée pour s’assurer que les composants sont toujours conformes aux normes de la SAAQ.

Cette vérification plutôt complète du véhicule concerne l’ensemble du camion :

*la carrosserie ainsi que les accessoires,

*les vitres,

*les rétroviseurs,

*les pneus,

*les roues,

*les freins,

*la suspension,

*le soubassement de carrosserie,

*le cadre de châssis,

*l’espace de chargement et le couplage,

*l’éclairage,

*le système de signalisation,

*les dispositifs de contrôle de moteurs et de carburants,

*le système de direction,

*le système d’échappement.

Lorsqu’un des items de la liste de contrôle reçoit la mention « non conforme », la réparation est obligatoire. Aussi, la preuve de la réparation doit être conservée avec la fiche d’entretien dans le dossier du véhicule.

La découverte d’une défectuosité mineure

Si lors de la vérification est trouvé un problème classé dans la catégorie des défectuosités mineures, le propriétaire a un délai de 48 heures pour effectuer (ou faire exécuter) la réparation. S’il dépasse ce délai, le camion perd son droit de circuler en attendant la réparation.

La découverte d’une défectuosité majeure

Dès qu’un problème de la catégorie des défectuosités majeures est découvert, le véhicule perd son droit de circuler jusqu’à ce qu’une réparation ait lieu. Il faut noter qu’il est interdit de conduire le véhicule, mais aussi de le laisser circuler.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires