Bedford: Comont lance le premier spiritueux d’agave fait au Québec

Par Boris Chassagne | Initiative de journalisme local
Bedford: Comont lance le premier spiritueux d’agave fait au Québec
L’entreprise Comont s’est installée aux Bedford Lofts, sur les rives de la rivière aux brochets. (Photo : Gracieuseté)

AFFAIRES. Comont Maîtres Distillateurs se lance dans la production de gin québécois et du premier spiritueux d’agave, fermenté et distillé au Québec. La jeune entreprise s’est installée aux Bedford Lofts, sur les rives de la rivière aux brochets.

La première cuvée de Comont a été distillée au Centre de développement bioalimentaire du Québec de La Pocatière. Comont y a produit 1 800 bouteilles de spiritueux d’agave et 1 200 bouteilles de son dry gin. Les produits de Comont se sont trouvés une niche sur les étales de la SAQ, le 21 décembre dernier.

L’entreprise, dont les installations de Bedford seront mises en route en janvier, espère à terme produire près de 6 000 bouteilles sur une base mensuelle. La compétition sera cependant féroce pour Comont qui n’est pas seule à évoluer dans le secteur des gins. Les gins québécois occupent plusieurs pages du site web de la SAQ. Comont a cependant le champ libre pour ce qui est des spiritueux d’agave, que l’appellation protégée Tequila lui interdit d’emprunter.

«La réception a été vraiment positive. Il ne doit pas rester grand-chose dans les entrepôts», estime Vanessa Cliche, directrice marketing et associée de Samuel Gaudette, distillateur en chef et président fondateur de Comont.

«On part de zéro pour contrôler tous nos intrants. On fabrique l’alcool neutre sur place, pour créer nos spiritueux. C’est un choix d’entreprise», nous disent les deux associés, tous les deux diplômés de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec et qui forment aussi un couple dans la vie. Samuel Gaudette a aussi été maître distillateur pour le compte de la Distillerie Noroi.

Samuel et Vanessa ont galopé les distilleries européennes et mexicaines pendant cinq mois avant de se compromettre. Les spiritueux d’agave de Comont sont fermentés et distillés au Québec, à partir d’agave bleu, que Comont importe directement d’un producteur de la région de Jalisco au Mexique.

«Ça rejoignait beaucoup nos valeurs, de travailler directement avec les producteurs de l’agave certifiée équitable et biologique» ajoute Vanesse Cliche, directrice marketing.

«On voulait choisir notre producteur et faire nos propres contrôles-qualité», poursuit M. Gaudette qui n’a pas cherché à faire une tequila «bang-bang». M. Gaudette croit que les amateurs verront la différence. « On va être plus sur des notes fruitées, délicates», explique-t-il.

Le gin de Comont est fait de A à Z au Québec. «Dans le style d’un dry gin. Bien parfumé avec une belle longueur et très rond en bouche».

Le gin de Comont est fermenté et distillé à partir de maïs cultivé à Saint-Marcel-sur-Richelieu. Comont y ajoute un mélange d’aromates québécois. Le Clavalier d’Amérique est cueilli en Montérégie, les baies de genièvre au Bas-Saint-Laurent et la citronnelle des bois, au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Et aussi des épices boréales, comme le sumac et la fleur de sureau sauvage.

Il faut avoir les reins solides pour se lancer dans une telle aventure. L’entreprise a reçu un petit coup de pouce de son CLD local. Elle devra en revanche vieillir un peu avant d’accéder à tout l’éventail des subventions et aides potentielles, nous dit M. Gaudette. Il faut avoir «des connaissances assez développées en termes d’électricité, de gaz, de vapeurs, de chimie et aussi sur le côté légal. La SAQ c’est une grosse bibitte.»

Déjà tournés vers le futur

Comont Distillateur a bien des projets en tête. D’autres spiritueux d’agave vieillis sont en chantier. «On veut s’amuser avec différents types de barils, avec différents agaves». Et des prêts à boire seront mis en marché dès cet été. «Au début, il ne faut pas compter les heures de sommeil. Nous cherchons à laisser notre marque en développant des produits authentiques, de grande qualité, qui surprennent». Comme ils disent, «de la terre à la main et de la main à la bouteille»… 100 % en verre recyclé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires