Avis de ne pas consommer du lait entier et du lait au chocolat de la Fromagerie Missiska

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Avis de ne pas consommer du lait entier et du lait au chocolat de la Fromagerie Missiska
L’avis du MAPAQ concerne exclusivement certains produits de la Fromageire Missiska offerts à la vente jusqu'au 24 février et affichant une date limite de consommation (meilleur avant) incluse entre le 23 février et le 10 mars 2021 inclusivement.. (Photo : Gracieuseté)

ALIMENTS. Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), en collaboration avec la Fromagerie Missiska, recommande à la population de ne pas consommer certains produits de l’entreprise de Bedford, car ils n’ont pas été préparés et conditionnés de façon à assurer leur innocuité.

La mise en garde concerne les contenants de 1 et 4 litres de lait entier et de 1 litre de lait au chocolat affichant une date limite de consommation (meilleur avant) comprise entre le 23 février et le 10 mars 2021 inclusivement.

Le communiqué du MAPAQ précise que ces produits ont été offerts à la vente jusqu’au 24 février et ce, dans plusieurs établissements de la Montérégie. Ils étaient conditionnés dans des pots de verre et vendus réfrigérés. L’étiquette des produits comporte, outre leur dénomination, la mention «Missiska».

L’exploitant procède volontairement au rappel des produits en question et a convenu avec le MAPAQ de diffuser cette mise en garde par mesure de précaution.

«Un problème technique de pasteurisation est à l’origine de l’intervention du MAPAQ. Ce problème a été résolu et on a repris la production», précise la présidente de la Fromagerie Missiska, Caroline Pelletier.

Le Ministère estime que la consommation de ces produits peut représenter un risque pour la santé même s’ils ne présentent pas de signe d’altération ni d’odeur suspecte. Il est à noter qu’aucun cas de maladie associée à la consommation de ces aliments n’a été signalé au MAPAQ jusqu’à présent.

Les personnes ayant en leur possession l’un des produits visés par la mise en garde sont avisées de ne pas le consommer. Elles doivent le retourner à l’établissement où elles l’ont acheté ou le jeter.

«Les gens qui désirent remplacer leur contenant de lait ou de lait au chocolat affichant l’une des dates précédemment mentionnées peuvent se présenter à notre boutique de la rue Wheeler, à Bedford, dès samedi», ajoute Mme Pelletier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires