2500 résidences et places d’affaires de Brome-Missisquoi ont déjà accès à la fibre optique

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
2500 résidences et places d’affaires de Brome-Missisquoi ont déjà accès à la fibre optique
Les équipes de monteurs de IHR Télécom poursuivent leur travail afin de brancher les 6000 résidences et places d’affaires toujours privées de la fibre optique dans les dix ou douze prochains mois. (Photo : Gracieuseté - IHR Télécom)

TÉLÉCOMMUNICATIONS. Le territoire rural de la MRC de Brome-Missisquoi sera l’un des premiers au Québec à être entièrement desservi par l’Internet haute vitesse. On estime que plus de 90% des résidences et des entreprises devraient avoir accès au nouveau réseau de fibres optiques dans moins d’un an.

«La réalisation du projet va bon train et s’accélérera au cours des prochaines semaines avec l’arrivée du printemps et des températures plus clémentes pour la réparation de poteaux et l’installation de la fibre et des équipements. Une avancée majeure a été réalisée au cours des derniers mois avec les propriétaires des poteaux, soit Bell Canada et Hydro-Québec, afin de réduire les délais pour l’obtention des autorisations», signale le directeur général de la MRC de Brome-Missisquoi, Robert Desmarais.

Les équipes de monteurs de IHR Télécom poursuivent leur travail afin de brancher les 6000 résidences et places d’affaires toujours privées de la fibre optique dans les dix prochains mois.

«Il reste beaucoup de travail à faire et les défis à surmonter sont nombreux (poteaux à réparer ou à remplacer, réparations complexes, approvisionnement en fibre optique et en matériel de toutes sortes, etc.), mais tout permet de croire que le projet pourra être livré dans les délais prévus», ajoute M. Desmarais.

Un chantier de 1000 km

Au-delà de 2 500 citoyens et entreprises ont déjà accès à la fibre optique et le nombre de portes desservies augmente de façon régulière.

Tout le territoire de Stanbridge-Station est maintenant branché au réseau et les travaux sont presque complétés dans les limites de Bedford, du Canton de Bedford, Saint-Armand, Pike-River, Sainte-Sabine, Notre-Dame-de-Stanbridge et Saint-Ignace-de-Stanbridge.

La MRC s’attend par ailleurs à ce que les résidents de Stanbridge East, Farnham, Dunham, Frelighsburg, Cowansville, Brigham, East Farnham, et Abercorn aient accès à Internet haute vitesse d’ici la mi-juin. Les citoyens de Bromont, Lac-Brome, Sutton et Bolton-Ouest devront cependant patienter quelques mois additionnels.

«Les gens désirant être branchés aussitôt que la fibre sera installée sur leur route sont invités à s’inscrire dès maintenant sur notre site (www.ihrtelecom.com) ou à nous contacter par téléphone (450 346-0057 ou 1 888 346-0057) pour que nos installateurs reçoivent cette commande en avance afin de mieux planifier les travaux», signale Benoit Lanciault, directeur général de IHR Télécom.

La population peut également suivre l’évolution du projet sur le site de la MRC (www.mrcbm.qc.ca) en consultant le calendrier mis à jour mensuellement.

 

LA PAROLE AUX PARTENAIRES DU PROJET

. «Le travail de nos partenaires (Bell, Hydro-Québec, IHR Télécom et les bureaux de nos deux députées) est très encourageant. Nous sommes confiants que l’essentiel sera complété dans une dizaine de mois.» – Jacques Drolet, maire de Bolton-Ouest et porte-parole de la MRC de Brome-Missisquoi

. «Je suis très heureuse que nous ayons trouvé ensemble les moyens nécessaires pour accélérer ce projet prioritaire aux yeux de Lyne Bessette. La concertation est la clé.» – Isabelle Grenier, directrice des bureaux de la députée fédérale

. «Le projet est maintenant sur la bonne voie et il faudra maintenir cette bonne collaboration (…) pour s’assurer que le projet soit complété dans les meilleurs délais.» – Joanne Gauvin, directrice du bureau de la députée provinciale

. «Les discussions avec les membres de la table des partenaires nous ont permis de trouver des solutions afin d’accélérer l’accès à des milliers de poteaux sur le territoire de Brome-Missisquoi.» – Charles Gosselin, directeur des relations gouvernementales chez Bell

. «Tout en respectant les règles de sécurité qui encadrent nos activités, nous avons été capables de réduire les délais pour accéder à nos poteaux en assouplissant les processus administratifs.» – Ève-Marie Jodoin, d’Hydro-Québec

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires