Sainte-Brigide-d’Iberville accueille un entrepôt frigorifique de 8 M$

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Sainte-Brigide-d’Iberville accueille un entrepôt frigorifique de 8 M$
Un mois après sa mise en opération, en février dernier, l’entrepôt frigorifique affiche déjà un taux d’occupation de 42 %. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

AGROALIMENTAIRE. Un premier entrepôt frigorifique de 52 000 pi2 vient de voir le jour à la sortie 48 de l’autoroute des Cantons-de-l’Est et d’autres bâtiments du même type sont déjà sur la planche à dessin du promoteur Denis Martin.

La construction du premier immeuble de la compagnie Entrepôt congelé alimentaire 10-48 a nécessité huit mois de travail et des investissements de l’ordre de 8 M$.

«On a ensuite dû prévoir une dizaine de jours pour le refroidissement progressif du bâtiment dont la température est maintenue à – 20 degrés Celsius», précise le conseiller financier de l’entreprise, Mario Boivin.

Un mois après sa mise en opération, en février dernier, l’entrepôt frigorifique affiche déjà un taux d’occupation de 42 %. Près de 4000 palettes de marchandise y sont déjà entreposées alors que le bâtiment peut en accueillir 8000.

Cette nouvelle installation se spécialise dans l’entreposage sécuritaire de divers produits de consommation courante (viandes, fruits, légumes, produits laitiers, etc.) disposés dans des barils, boîtes de carton et boîtes de bois (vrac).

«Les compagnies Bonduelle (légumes surgelés), Emmi Canada (produits laitiers), Evive Nutrition (smoothies, plats congelés), Professional Ingredients (purées, fruits congelés) et Pâtisserie Gaudet (garnitures, tartes gourmandes) ont actuellement recours à nos services d’entreposage et/ou de préparation de commandes pour fins d’expédition», signale le directeur des opérations, Babacar Samb.

L’entreprise compte actuellement huit employés, mais prévoit en embaucher une vingtaine de plus pour répondre à ses besoins.

Ce bâtiment à la fine pointe de la technologie dispose de plafonds de 40 pieds de hauteur, de sept quais de chargement-déchargement et d’une entrée électrique de 1600 ampères. Celui-ci mise également sur l’utilisation de compresseurs à l’ammoniac, réputés pour être plus économiques et plus écologiques.

À défaut d’avoir accès à un aqueduc, l’entreprise a par ailleurs dû se doter d’un système de protection incendie complet et d’un réservoir en béton de 395 000 gallons US alimenté par les eaux de surface.

Entrepôt congelé alimentaire 10-48 n’entend pas s’arrêter là et envisage la construction de six autres bâtisses commerciales et industrielles sur le même site dans un horizon de cinq ans.

«Les esquisses d’un deuxième entrepôt de 90 000 pi2, pouvant accueillir 20 000 palettes de marchandise, sont déjà sur la planche à dessin. Le coup d’envoi de la phase 2 est prévu pour l’automne prochain», précise le propriétaire, Denis Martin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
francois audette
francois audette
2 mois

cela va etre un + pour la région , avec sa création de nouveaux emplois.