Bedford: la conseillère Marie-Ève Brin sollicite un deuxième mandat

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Bedford: la conseillère Marie-Ève Brin sollicite un deuxième mandat
Marie-Ève Brin est candidate au siège numéro 5. (Photo : Gracieuseté)

POLITIQUE. Marie-Ève Brin fera la lutte à Yves Gnocchini lors des élections municipales du 7 novembre prochain à Bedford. Les deux candidats convoitent le siège numéro 5.

Marie-Ève Brin a 46 ans et a fait son entrée à l’hôtel de ville de Bedford en 2017 à titre de conseillère municipale.

Au cours de son premier mandat, la nouvelle élue a notamment assumé la présidence du comité de l’eau, en plus d’avoir siégé au comité de sécurité civile et incendie.

«Je suis bien au fait des problématiques et des enjeux qui guettent Bedford. La Ville a besoin d’une stratégie à long terme concernant son approvisionnement en eau potable et d’un travail à moyen terme afin de mieux desservir ses citoyens en eau. Nous allons devoir adapter nos façons de faire en raison des défis liés aux changements climatiques. Notre prise d’eau potable dans la Baie Missisquoi m’apparait vulnérable en termes de qualité et de quantité dans un horizon de 20 ans», indique-t-elle.

Mme Brin propose également d’accentuer la mise en valeur des espaces naturels de Bedford.

«Je veux travailler à l’amélioration du Sentier de la nature qui attire des centaines de visiteurs chaque mois. Les arbres du parc et de la Ville ont été grandement touchés par l’agrile du frêne. Tous les citoyens apprécient le couvert forestier et il est temps de considérer l’arbre comme un outil d’attraction pour les résidents, les touristes et, bien entendu, les animaux. Je prône une politique de l’arbre pour consolider cette volonté de lutter contre les ilots de chaleur et prendre le chemin de la résilience face aux changements climatiques», ajoute-t-elle.

La candidate croit par ailleurs que l’avenir de Bedford passe par le développement durable.

«Bien que je sois teintée par ma formation en biologie et ma maitrise en génie civil, je ne peux pas éloigner le développement durable des projets que la Ville doit entreprendre. Je pense que la croissance d’une municipalité ne doit pas se faire au détriment de ses ressources et de ses enjeux futurs», précise-t-elle.

Mme Brin signale avoir fait équipe avec Marie-Pier Tougas, une autre élue municipale qui sollicite un deuxième mandat, au cours de la campagne électorale de l’automne 2021.

«Nous avons une vision très proche concernant le maintien des services communautaires, la protection de l’environnement et la volonté de travailler avec les municipalités du pôle de Bedford. Nous sommes d’avis qu’il est temps de travailler tous ensemble afin de remonter la pente de la décroissance pour notre région», poursuit Mme Brin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires