Du pain sur la planche en 2022 pour la MRC de Brome-Missisquoi

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Du pain sur la planche en 2022 pour la MRC de Brome-Missisquoi
Le préfet Patrick Melchior et le directeur général de la MRC de Brome-Missisquoi, Robert Desmarais. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Archives)

MUNICIPAL. La direction, le personnel et le conseil des maires de la MRC de Brome-Missisquoi auront de gros défis à relever au cours de la prochaine année.

La mise à niveau du schéma d’aménagement, la révision du plan de gestion des matières résiduelles, l’optimisation du réseau régional d’écocentres, la réalisation d’un diagnostic du réseau routier municipal, la relance économique du pôle géographique de Bedford, la finalisation du plan régional des milieux naturels, l’implantation d’un système intelligent de gestion des déplacements en transport collectif et le parachèvement du réseau de fibre optique figurent parmi les projets auxquels la MRC de Brome-Missisquoi entend accorder une attention toute particulière en 2022.

La Municipalité régionale de comté (MRC) et le Centre local de développement (CLD) comptent également tout en œuvre pour aider les municipalités, les citoyens et les gens d’affaires de la région à sortir de la pandémie avec le moins de séquelles possibles.

«Nous allons notamment avoir recours à un sondage Internet et à des groupes de discussion pour évaluer les besoins des entreprises, cibler les difficultés auxquelles elles sont confrontées et recueillir des idées pour solutionner leurs problèmes», indique Robert Desmarais, directeur général de la MRC et du CLD de Brome-Missisquoi.

La tenue d’un sommet économique est également prévue le 21 mars prochain au Château Bromont. Cette activité devait avoir lieu le 25 octobre dernier, mais a dû être reportée en raison de la pandémie.

Le conseil des maires de Brome-Missisquoi entend par ailleurs voir de quelle façon on peut concilier le développement et la protection de l’environnement.

«Comme il y a beaucoup de nouvelles constructions dans notre région, il y a lieu de faire une bonne réflexion à ce sujet», signale M. Desmarais.

Budget 2022

Le budget de la MRC de Brome-Missisquoi grimpera de 12,6 M$ à 14 M$ dès l’an prochain, en hausse de 10 %.

«Une bonne partie de cette augmentation est liée à la réalisation du diagnostic sur le réseau routier municipal. Cette opération coûtera 740 000 $ et sera entièrement payée par le ministère des Transports du Québec», précise le directeur général.

La MRC ira chercher le tiers de ses revenus, soit 4,5 M$, avec les quote-parts des municipalités. La différence sera comblée en bonne partie par les subventions gouvernementales.

«Même si le budget est majoré de 10 %, la contribution des municipalités (quote-parts) n’augmente que de 2,7 %. On parle d’une hausse moyenne de 5 800 $ par municipalité», résume M. Desmarais.

La richesse foncière uniformisée (RFU) a augmenté de façon importante dans certaines municipalités comme Bromont (hausse de 300 M$), Lac-Brome (hausse de 270 M$), Sutton et Farnham (hausse de 160 M$), Cowansville (140 M$).

«Pour l’ensemble du territoire de la MRC, la valeur cumulative des propriétés (RFU) passe de 11 G$ à 12,4 G$, en hausse de 1,4 G$ ou de 12,6 %. Il s’agit d’une augmentation exceptionnelle attribuable à la multiplication des nouvelles constructions et à l’effervescence du marché immobilier», note M. Desmarais.

Il faut également préciser que Brome-Missisquoi n’est pas à l’abri de la hausse de l’indice des prix à la consommation (IPC) qui s’établit à 3,1 % au cours des douze derniers mois et à 4,5 % pour les six derniers mois.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires