Bedford: Filtration Québec acquiert un important compétiteur

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Bedford:  Filtration Québec acquiert un important compétiteur
Jacques, Patrick et Nadia Marziali devant un appareil industriel utilisé pour le traitement des filtres en tissu. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

AFFAIRES. Filtration Québec vient de frapper un grand coup avec l’acquisition de Bon Air Fabrication, son principal compétiteur.

La famille Marziali a acheté la machinerie, l’inventaire et la liste de clients de ce fabricant de filtres à air, à huile et à gaz de Châteauguay.

«Bon Air Fabrication, c’était pour ainsi dire une copie conforme de notre entreprise. On y fabriquait les mêmes produits et on y offrait les mêmes services que nous», indique la vice-présidente de Filtration Québec, Nadia Marziali.

Les deux entreprises ont également vu le jour à la même époque, celle de Châteauguay en 1972 et celle de Bedford en 1974.

«L’ancien propriétaire cherchait un acheteur et la transaction a été pour nous l’occasion parfaite de prendre de l’expansion tout en restant dans un domaine qui nous est familier», ajoute la petite-fille du fondateur Aurèle Marziali.

Besoins d’espace

Comme l’édifice de Bon Air Fabrication a été vendu à une tierce partie et aura une nouvelle vocation, Filtration Québec a dû rapatrier l’équipement à Bedford en un temps record. L’opération a été complétée dans un délai de six semaines.

«Nous avons dû louer de l’espace d’entreposage, le temps de nous permettre de planifier la suite des choses», signale notre interlocutrice.

Filtration Québec possède actuellement deux édifices. Un premier, en bordure de la route 202, qui est destiné à la production des sacs filtrants à usages industriels, et un deuxième, dans le parc industriel Fred-Gilman, qui sert à l’entretien, au lavage et au nettoyage des filtres usagés des clients.

«Nous prévoyons un agrandissement de 15 000 à 20 000 pi2 aux côtés de notre édifice de 9000 pi2 du parc industriel érigé en 2018. Le projet devrait se réaliser en 2023 ou au plus tard en 2024 et permettre de regrouper la majorité de nos activités sous un même toit», précise Mme Marziali.

Une fois l’agrandissement complété, le bâtiment de la route 202 servira essentiellement à de l’entreposage. Il pourrait également être utilisé pour la fabrication de filtres pour le sirop d’érable, un produit saisonnier.

Automatisation

À moyen terme, Filtration Québec entend automatiser une partie de ses opérations tout en continuant à miser sur le savoir-faire de ses employés.

«Le recours à l’automatisation permettra de pallier à la rareté de main-d’œuvre et de réduire les délais de livraison. La personne humaine occupera toujours une place de choix dans notre secteur d’activité. Il nous apparaît important de procéder étape par étape, en nous assurant de maintenir une bonne ambiance de travail. Il n’est pas question que nos employés deviennent de simples numéros», explique Nadia Marziali.

Le fabricant de Bedford compte actuellement quinze employés de production et dix autres affectés au service et à l’entretien. L’entreprise vient tout juste d’embaucher une nouvelle couturière qui entreprend une formation spécialisée de 14 semaines.

«Bon Air opérait avec moins de dix employés dans les derniers mois. Aucun membre du personnel de l’usine de Châteauguay n’est disposé à venir travailler à Bedford en raison de la distance. Il faut prévoir une bonne heure de route pour l’aller simple», poursuit la porte-parole de Filtration Québec.

Clientèle diversifiée

Filtration Québec compte plus de 300 clients au Québec, dans les provinces de l’Atlantique et aux États-Unis.

«Bon Air et Filtration Québec avaient déjà quelques clients en commun, mais le rachat de notre compétiteur nous permettra de grossir notre liste de clients», signale Mme Marziali.

Il convient de rappeler que l’entreprise de Bedford approvisionne des sociétés oeuvrant dans différents secteurs d’activité (mines, ciment, bitume, acier, pétrole, transformation du bois, agroalimentaire, acériculture, pharmaceutique, etc.). Elle dessert notamment ArcelorMittal depuis une trentaine d’années. Les sociétés Agropur, Noramac, et Lacasse comptent également parmi ses clients.

Filtration Québec a recours à plusieurs types de matériel pour la confection de ses filtres industriels (feutre, tissé de polyester, aramide, polypropylène, monofilament, multifilament, etc.). Elle achète ses matières premières au Canada, aux États-Unis et en Asie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jean-Marie Schinck
Jean-Marie Schinck
1 mois

Félicitation à Jacques Nadia et Patrick,des personnes ambitieuses bravo.