Bedford prend en charge la collecte des matières résiduelles

Bedford prend en charge la collecte des matières résiduelles

La Ville de Bedford acquiert un camion, au coût de 300 000 $, pour la collecte des bacs verts, bleus et bruns.

Crédit photo : Gracieuseté

ENVIRONNEMENT. Après un exercice d’appel d’offres qui s’est soldé par une augmentation substantielle du coût des collectes de matières résiduelles sur son territoire, l’administration Lévesque a décidé d’acheter un camion pour la collecte des bacs verts, bleus et bruns et d’embaucher un préposé aux collectes.

La Ville de Bedford offrira le service à ses citoyens et aux résidants de Notre-Dame-de-Stanbridge dès le 2 janvier prochain, à l’échéance du contrat conclu en 2016 avec l’entreprise NOPAC inc. Jean-Pierre Guay Transport inc. s’occupera par ailleurs de la collecte des conteneurs durant toute l’année 2019.

«Le conseil municipal a pris sa décision en se basant sur les économies qui seront réalisées et sur l’amélioration de la qualité du service», précise le maire, Yves Lévesque.

Les collectes des ordures ménagères (bac vert) et des matières recyclables (bac bleu) seront maintenues en alternance aux deux semaines, tandis que les matières organiques (bac brun) seront ramassées 43 fois l’an, soit sur une base hebdomadaire durant la majeure partie de l’année.

«En donnant nous-même, le service, la facture des matières résiduelles demeurera inchangée, malgré l’ajout du bac brun. Un nouveau calendrier des collectes sera remis aux citoyens sous peu», ajoute M. Lévesque.

Desserte de Notre-Dame-de-Stanbridge

Aux prises avec la même problématique – une offre de service du secteur privé plus coûteuse que prévu – la Municipalité de Notre-Dame-de-Stanbridge a décidé d’approcher la Ville de Bedford en vue de la conclusion d’une entente intermunicipale.

Après quelques discussions, les deux parties se sont finalement entendues pour une période de deux ans, avec possibilité de prolongement.

«L’accord sera profitable pour les deux municipalités et permettra à Bedford de réduire les risques liés à un investissement de plus de 300 000 $», signale le maire Lévesque.

En vertu de la nouvelle entente, les citoyens de Notre-Dame bénéficieront des mêmes conditions que les Bedfordois. Les collectes auront lieu le jeudi et se feront en alternance (bac vert une semaine et bac bleu l’autre semaine.).  La journée de collecte pour le bac brun reste à déterminer.

Le contenu du bac bleu sera acheminé chez Sani-Éco à Granby pour y être valorisé. Les matières collectées au moyen des bacs vert et brun prendront la direction du rang Saint-Joseph, à Cowansville, où la Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi pour y être enfouies (ordures ménagères) ou transformées en compost (matières organiques).

Période d’ajustement

Les autorités municipales de Bedford invitent les citoyens à faire preuve de tolérance lors de la mise en service du nouveau camion à ordures.

«En début d’année, il est possible que certaines collectes prennent plus de temps que prévu, selon les secteurs. Les employés en seront à leur première expérience dans ce domaine et certains ajustements pourraient donc être nécessaires», explique M. Lévesque.

La Ville n’exclut pas non plus la possibilité de produire un nouveau calendrier des collectes après quelques semaines si jamais des modifications importantes devaient être apportées aux différents parcours.

«Dans le cas où le contenu d’un bac ne serait pas ramassé le jour même de la collecte, les citoyens sont priés de laisser le bac en bordure de la rue en prévision d’une collecte dans les jours suivants», poursuit le maire de Bedford.