Brome-Missisquoi: Claude Vadeboncoeur fait le saut en politique avec le PLQ

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Brome-Missisquoi: Claude Vadeboncoeur fait le saut en politique avec le PLQ
Le candidat de Brome-Missisquoi, Claude Vadeboncoeur, avec en main le tout nouveau programme électoral du PLQ. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

ÉLECTIONS. La cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade, a fait un saut au Vignoble Bromont, jeudi soir dernier, à l’occasion du dévoilement de la candidature de Claude Vadeboncoeur.

«Les candidats de notre parti veulent bâtir un Québec inclusif, où tous les citoyens se sentent impliqués, peu importe leur langue, leur richesse, leur occupation», avance Mme Anglade.

La cheffe du PLQ en a également profité pour rappeler quelques-uns des principaux engagements de sa formation politique en vue de la campagne électorale de l’automne prochain.

«Nous proposons une baisse du taux d’imposition de 1,5 % pour les contribuables gagnant moins de 92 580 $, une allocation de 2000 $ par an pour les 70 ans et plus souhaitant rester à domicile, une réduction de la taxe de vente provinciale sur les produits essentiels et un médecin de famille pour chaque Québécois. Il y a actuellement près d’un million de personnes sur la liste d’attente pour un médecin de famille», signale Mme Anglade.

Cette dernière prend également soin de rappeler que le PLQ prévoit des investissements de 100 G$ pour remodeler l’économie du Québec et lui permettre d’atteindre la carboneutralité dans moins de trois décennies. Pour le PLQ, l’atteinte de cet objectif passe notamment par le développement de la filière hydrogène et la modernisation des édifices pour en faire des bâtiments moins énergivores.

Feuille de route

Le nouveau candidat a été présenté au grand public par la présidente de l’Association libérale provinciale de Brome-Missisquoi, Hélène Sactouris.

Claude Vadeboncoeur est originaire de l’Estrie et habite, depuis dix ans, la localité de Sutton, où ses grands-parents ont uni leurs destinées.

Au cours de sa carrière, ce dernier a vécu partout au Canada. Il a également travaillé en Europe, en Asie et en Afrique.

M. Vadeboncoeur a servi pendant 23 ans en tant qu’officier au sein des Forces armées canadiennes (Royal 22e Régiment). Il a notamment participé à cinq opérations de maintien de la paix (Guinée, Tchad, Libéria, Darfour, Bosnie-Herzégovine). Il a par ailleurs œuvré comme conseiller avec l’Organisation des nations unies (ONU) et dans le secteur privé pendant plus de 15 ans.

«Je ne suis pas habitué aux feux des médias, comme les athlètes ou les artistes. J’ai toujours travaillé dans l’ombre (…) tout en atteignant mes objectifs», indique-t-il.

Choix de parti

Claude Vadeboncoeur a choisi le PLQ, car il s’agit d’une formation politique avec un programme clair.

«Avec les Libéraux, on sait où on s’en va. Ce n’est pas un parti qui fait du rapiéçage d’annonces basé sur les sondages», affirme-t-il.

Le candidat ajoute qu’il s’agit d’un «parti d’innovation, de progrès, de grandes réalisations qui font la fierté des Québécois».

M. Vadeboncoeur perçoit par ailleurs la cheffe du PLQ comme «une femme qui a une vision et des projets rassembleurs». Il décrit également Dominique Anglade comme «une femme de tête et de cœur, qui a de l’empathie, qui est à l’écoute des gens».

Le candidat est conscient que la victoire dans Brome-Missisquoi n’est pas acquise d’avance et qu’il n’est jamais facile de déloger un ministre. «Ça tombe bien, j’aime les défis!», lance-t-il.

M. Vadeboncoeur est également d’avis que les Québécois méritent une meilleure administration. «C’est un gouvernement sans idées, sans ambitions, sans projets d’avenir. Je veux aider à mettre fin à ce gouvernement car on a assez tourné en rond. Il est temps d’avancer, de progresser», affirme-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires