Création de 250 emplois à l’abattoir Olymel d’Ange-Gardien

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Création de 250 emplois à l’abattoir Olymel d’Ange-Gardien
L’ajout d’un deuxième quart de travail permettra à l’usine Olymel d’Ange-Gardien d’augmenter sa capacité d’abattage hebdomadaire de 10 000 porcs par semaine. (Photo : Gracieuseté)

AGROALIMENTAIRE. La société Olymel investira 9 M$ à Ange-Gardien afin de doubler la capacité de production de son usine d’abattage, de découpe et de désossage de porcs. L’entreprise prévoit également avoir recours à un deuxième quart de travail.

«Avec cet investissement, notre entreprise aura la possibilité de consacrer une plus grande part de ses activités à des produits à valeur ajoutée et pourra ainsi consolider sa position sur ses marchés domestiques et internationaux», signale le président-directeur général d’Olymel, Réjean Nadeau.

La réalisation de ce projet d’expansion nécessitera notamment l’ajout de nouveaux congélateurs, l’agrandissement de la cafétéria et l’augmentation du nombre de cases de stationnement réservées aux employés.

Olymel a également entrepris les travaux nécessaires au rehaussement de ses équipements de traitement des eaux usées.

Jusqu’à 930 travailleurs

L’entreprise prévoit par ailleurs ajouter, dès septembre prochain, un quart de travail de soir qui nécessitera l’embauche de 250 travailleurs supplémentaires. Le personnel de l’usine de transformation de F. Ménard passera du même coup de 680 à 930 employés.

L’addition du deuxième quart de travail permettra à l’usine d’Ange-Gardien d’augmenter graduellement sa capacité d’abattage hebdomadaire pour la faire passer de 25 000 à 35 000 porcs par semaine dans le cadre d’une première phase. L’établissement sera en mesure de hausser sa capacité d’abattage à 50 000 bêtes par semaine si les besoins du marché le justifient.

Un plus pour la région

Le maire d’Ange-Gardien, Yvan Pinsonneault, se réjouit des derniers développements.

«L’ajout d’un deuxième quart de travail était déjà dans les plans de la famille Ménard bien avant la transaction avec Olymel et les nouveaux acheteurs avaient pris conscience du potentiel de l’abattoir d’Ange-Gardien dès leur entrée en scène», indique M. Pinsonneault.

Ce dernier ajoute que l’investissement de 9 M$ profitera non seulement à Ange-Gardien, mais à toute la région.

«Ça va générer des retombées à la grandeur de la région et fournir de l’emploi aux gens de Farnham, de Saint-Césaire, de Granby et d’ailleurs. Les éleveurs de porcs de la région vont également y gagner, car ils auront moins de distance à parcourir pour l’abattage de leurs animaux», poursuit le maire.

 

OLYMEL EN BREF

. Plus de 15 000 employés

. Chiffre d’affaires annuel de 4,5 G$

. Spécialités: viandes de porc et de volaille

. Établissements au Québec, en Ontario, en Alberta, en Saskatchewan et au Nouveau-Brunswick

. Principales marques: Olymel, Lafleur, Flamingo, Pinty’s, Tour Eiffel et F. Ménard

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires