Démission surprise du nouveau directeur du service de sécurité incendie de Farnham

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Démission surprise du nouveau directeur du service de sécurité incendie de Farnham
André Bourassa quitte la direction de la brigade de Farnham deux semaines après son entrée en fonction. (Photo : gracieuseté – Jany Gauthier)

SÉCURITÉ INCENDIE. Le passage d’André Bourassa à la direction du service de sécurité incendie de la Ville de Farnham aura été de bien courte durée. Le nouveau directeur de 65 ans a annoncé son départ, ce matin, huit jours à peine après son entrée en fonction.

Il convient de rappeler que l’embauche de M. Bourassa, le 2 mars dernier, marquait l’aboutissement d’un long processus de sélection au cours duquel la Municipalité avait reçu une quinzaine de curriculum «de très grande qualité».

Fort de ses 45 années d’expérience au sein du service de sécurité incendie de Saint-Jean-sur-Richelieu, M. Bourassa était appelé à prendre la relève de Patrick Morin, qui assumait les commandes de la brigade depuis près d’un an – et sur une base intérimaire – à la suite du départ de l’ancien chef Mario Nareau.

Nommé directeur adjoint au début du mois, M. Morin assurera de nouveau l’intérim en attendant que la Ville déniche un nouveau chef.

«Je réitère le fait que nous avons largement le potentiel pour attirer et conserver des gens intéressants, impliqués et dévoués, et ce, dans tous les postes. Nous sommes donc déjà en mode solution pour trouver un remplaçant dans les meilleurs délais», indique le directeur général de la Ville de Farnham, Yves Deslongchamps.

Motifs du départ

Le DG de Farnham précise que que la démission surprise d’André Bourassa «n’est pas un désaveu envers la Municipalité et son organisation, ni même la taille du défi à relever. C’est plutôt un concours de circonstances fortuites».

M. Bourassa vient en effet d’accepter un poste de consultant au sein d’une grande firme américaine. «L’entreprise lui a offert un job sur un plateau d’argent. Il ne pouvait tout simplement pas refuser», explique le directeur général.

Dans sa lettre de démission, le chef démissionnaire fait allusion à un nouveau «défi professionnel qui aura des retombées positives à moyen terme sur l’ensemble de la communauté.». Celui-ci sera appelée à faire la promotion d’une technologie novatrice, soit la protection incendie par encapsulage. Un projet qui avait été mis sur la glace pendant plusieurs mois en raison de la pandémie de coronavirus.

«Je tiens à m’excuser auprès de l’ensemble de la communauté de Farnham, du conseil municipal, des pompiers, des employés municipaux (…) qui m’ont accueilli avec confiance, enthousiasme et chaleureusement. J’en garderai un excellent souvenir», ajoute le principal intéressé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Michel Chiasson
Michel Chiasson
1 année

Ouah la ville avait choisi le bon?