Info-alertes: Farnham met à profit les nouvelles technologies de l’information

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Info-alertes: Farnham met à profit les nouvelles technologies de l’information
Francis Benoit, président de SIMSMS, Patrick Melchior, maire de Farnham, Marie Eve Goulet, conseillère en communication à la Ville de Farnham, et Marc-Noël Ouellette, directeur général d'Icimédias. (Photo : L'Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

COMMUNICATION. Envoi de textos, appels téléphoniques automatisés, télédiffusion des assemblées publiques, le conseil municipal de Farnham ne manque pas d’idées pour améliorer les échanges entre les élus et les citoyens.

«Le conseil mise sur la transparence et veut se rapprocher de la population. Voilà autant de moyens d’atteindre ces objectifs», explique le maire Patrick Melchior.

Le service des communications de la Municipalité est désormais en mesure d’émettre des rappels et des messages préprogrammés que les citoyens peuvent recevoir par courriel, téléphone ou messagerie texte. Il leur suffit de remplir le formulaire d’inscription disponible sur le site Internet de la Ville en précisant les sujets qui les intéressent.

«Toutes les personnes inscrites peuvent notamment recevoir en temps réel les plus récents avis concernant leur sécurité et la protection de leurs biens. Un avis d’ébullition d’eau, une mise en garde concernant de la sollicitation frauduleuse ou de l’info au sujet de la fermeture d’un tronçon de route», explique Marie Eve Goulet, conseillère en communication à la Ville de Farnham.

Les Farnhamiens ont également la possibilité d’obtenir des messages préenregistrés touchant l’administration municipale (calendrier des séances du conseil, dates des versements de taxes, etc.), les règlements municipaux (date limite pour enlever un abri d’auto, interdiction de stationnement dans les rues, etc.) ou les loisirs (programmation saisonnière, sorties et camps de jour, journées d’inscription, etc.).

«En cas de force majeure, c’est le plan des mesures d’urgence de la Ville qui prévaut. Une stratégie de communication est alors prévue pour chaque type de sinistre, laquelle a préséance sur les Info-Alertes», ajoute Mme Goulet.

Nouveau concept

Fruit d’une année de travail, le concept des Info-alertes a été développé par Francis Benoit, président de Système d’information municipale par SMS (SIMSMS), et les membres de son équipe.

«Le service est accessible à tous, que l’on soit résidant de Farnham ou pas. Le seul critère, c’est d’avoir de l’intérêt pour les informations transmises par les autorités municipales», signale M. Benoit.

M. Benoit tient également à préciser que l’inscription au service est gratuite et que les informations transmises au moment de l’inscription restent confidentielles.

La firme SIMSMS a par ailleurs choisi de mettre à profit l’expertise et le réseau de contacts du groupe de presse Icimédias (siège social à Saint-Jean-sur-Richelieu) pour la promotion et la distribution du service Municito (MUNicipalités-ICImédias-texTO).

«Les hebdos ont déjà une relation privilégiée avec les municipalités et notre groupe ne fait pas exception. Si Farnham est la première Ville à adhérer au nouveau service, notre groupe entend approcher les 350 municipalités desservies par ses 21 journaux. Cinq administrations municipales ont déjà été rencontrées et ça se poursuit», résume Marc-Noël Ouellette, directeur général d’Icimédias.

À titre de première cliente, la Ville de Farnham a eu droit à tarif préférentiel. Son contrat de trois ans prévoit des versements mensuels de 675 $ la première année, de 575 $ la deuxième année et de 475 $ la troisième année. La Municipalité devra également payer des frais d’utilisation en fonction de la fréquence d’utilisation du système de communication (0,05 $ par alerte par citoyen inscrit).

«Le système des Infos-alertes est relativement économique si on le compare au publipostage. Il présente également des avantages en termes de rapidité, d’efficacité et de facilité d’utilisation», indique le maire Melchior.

Ce dernier prend soin d’ajouter que le contenu des messages relève entièrement de la Municipalité.

«Le service va évoluer au rythme de la demande et des besoins des municipalités. À l’heure actuelle, l’information ne circule que dans un sens (des autorités municipales vers les citoyens). Il n’est cependant pas exclu que le système fonctionne un jour dans les deux sens. Les citoyens pourraient ainsi transmettre aux autorités municipales un message d’intérêt public», poursuit M. Benoit.

D’ici là, les Farnhamiens auront l’occasion de se familiariser avec le système des Info-alertes en consultant la prochaine édition du bulletin municipal Le Crieur public.

Partager cet article