Pénurie de main-d’œuvre: Brome-Missisquoi en mode action

Pénurie de main-d’œuvre: Brome-Missisquoi en mode action

Denis Beauchamp, directeur du service de développement économique au CLD de Brome-Missisquoi.

MOYENS. Même si Brome-Missisquoi s’en tire encore mieux que certaines autres régions du Québec en termes de pénurie de main-d’oeuvre, elle a bien conscience que la concurrence est forte et que la situation risque de s’envenimer si rien n’est fait pour prévenir l’aggravation du phénomène.

«Avec un taux de chômage de l’ordre de 4,2 % à l’échelle de la Montérégie, les régions doivent se démarquer pour attirer chez elles les talents qui seront mis à profit dans les entreprises existantes ou en démarrage», insiste le directeur général de la MRC et du CLD de Brome-Missisquoi, Robert Desmarais.

Son collègue Francis Dorion, directeur général adjoint à la MRC de Brome-Missisquoi, abonde dans le même sens.

«Les grands centres urbains s’arrachant déjà le peu de main-d’œuvre disponible, il devient d’autant plus difficile d’attirer les travailleurs en région», affirme-t-il.

Pour relever ce défi de taille, Brome-Missisquoi envisage diverses mesures à court et moyen termes: adaptation du service de transport collectif aux besoins de la main-d’oeuvre, développement d’une stratégie d’attraction à l’intention des travailleurs immigrants, développement de la marque employeur, partage de la main-d’œuvre saisonnière d’hiver et d’été entre employeurs pour créer l’équivalent de postes à temps plein, adaptation du calendrier scolaire en fonction du marché du travail pour étudiants.

Afin de mettre toutes les chances de son côté, le CLD veut s’assurer de bien connaître les besoins des employeurs de la région et de pouvoir compter sur l’appui de l’ensemble des intervenants.

«On veut mettre en place une plate-forme efficace qui permettra aux entreprises, aux établissements d’enseignement et aux centres de formation d’échanger et de convenir d’une stratégie commune d’accès à la main-d’œuvre», signale M. Dorion.

Colloque et sondage en ligne

La MRC convie les élus municipaux et les acteurs économiques de la région à une journée de réflexion sur la pénurie de main-d’œuvre et les avantages concurrentiels  de Brome-Missisquoi en matière de recrutement. Ce colloque aura lieu le samedi 17 mars prochain, à l’Euro-Spa, à Saint-Ignace-de-Stanbridge.

La MRC a par ailleurs mandaté la firme BIP Recherche pour réaliser un sondage en ligne auprès des entreprises de la région. Les employeurs sont invités à se rendre sur le site www.mrcbm.qc.ca et à consulter l’onglet «Enquête: accès à la main-d’œuvre».

«Environ 170 entreprises, employant près de 10 000 personnes – l’équivalent de 40 % des emplois de Brome-Missisquoi – ont déjà répondu à notre invitation. Les employeurs disposent encore de deux semaines pour compléter le questionnaire», précise Denis Beauchamp, directeur du service de développement économique au CLD de Brome-Missisquoi.

Poster un Commentaire

avatar