Pierre Paradis souhaite terminer sa carrière comme libéral, dit La Presse

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Pierre Paradis souhaite terminer sa carrière comme libéral, dit La Presse
Les députés du PLQ ne s'entendent pas sur la demande de réintégration de Pierre Paradis au sein de la grande famille libérale, selon un article de La Presse. (Photo : Gracieuseté - Judith Charette)

POLITIQUE. La requête de l’ancien ministre Pierre Paradis, qui souhaite terminer sa carrière sous l’étiquette libérale, ne fait pas l’unanimité parmi les députés du Parti libéral du Québec (PLQ), écrit Denis Lessard, dans La Presse.

Le journaliste a appris que les élus du PLQ ont abordé cette question, samedi dernier, en marge du congrès annuel de l’aile jeunesse de cette formation politique.

Selon M. Lessard, certains députés seraient favorables à la réintégration du député de Brome-Missisquoi au sein du caucus libéral alors que d’autres estiment qu’il s’agit d’une décision risquée à la veille du coup d’envoi de la campagne électorale, le 23 août prochain.

Il faut rappeler que l’ancien ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation avait été exclu du caucus libéral à la suite d’une plainte à la police déposée par une ex-employée de son cabinet. M. Paradis a finalement été blanchi des allégations d’inconduite sexuelle formulées à son endroit, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) considérant que la preuve était insuffisante pour porter des accusations contre lui.

Pierre Paradis a par la suite été interpellé par la commissaire à l’éthique de l’Assemblée nationale qui alléguait que le député avait soumis une demande de remboursement injustifiée pour des frais d’hébergement dans la Vieille Capitale. Invités à se prononcer sur cette question, les élus ont décidé de ne pas donner suite à la requête de la commissaire.

Partager cet article