Voyageurs de l’étranger: entrée en vigueur des mesures d’isolement le 22 février

Par Godlove Kamwa
Voyageurs de l’étranger: entrée en vigueur des mesures d’isolement le 22 février
Les voyageurs en provenance de l’étranger devront subir un test de dépistage de la COVID-19 et rester en isolement pendant trois jours. (Photo : Depositphotos)

PANDÉMIE. Tous les voyageurs en provenance de l’étranger devront subir un test de dépistage de la COVID-19 à leur descente d’avion. Ils resteront en isolement supervisé à leurs frais dans un hôtel pendant trois jours pour un coût d’au moins 2000 $.

Le séjour imposé aux voyageurs devra durer le temps de l’attente des résultats du test de dépistage, soit environ trois jours, selon le premier ministre Justin Trudeau. Ce second test ne dispense pas les arrivants du test obligatoire exigés à l’embarquement. Les nouvelles mesures seront appliquées dans les quatre aéroports où les vols internationaux sont autorisés. Ils sont à Montréal, Toronto, Calgary et Vancouver.

Toutes les charges supplémentaires liées à l’hébergement provisoire seront attribuées aux voyageurs en attente des résultats du test de dépistage. Les établissements hôteliers sélectionnés non loin de l’aéroport pour ces services d’accueil particuliers ont l’obligation d’assurer le transport des voyageurs de l’aéroport à leur lieu d’hébergement, de les héberger et d’assurer toutes les commodités de séjour liées à l’accès Internet ou au repas, conformément au Guide alimentaire canadien.

Seuls les voyageurs déclarés négatifs à la COVID-19 pourront poursuivre la quarantaine obligatoire de 14 jours dans un foyer privé sous la surveillance des autorités fédérales, avec la collaboration des services provinciaux attachés. Les cas d’infection seront pris en charge par le gouvernement et feront l’objet d’un contrôle afin de s’assurer qu’ils ne sont pas par exemple porteurs d’une mutation du coronavirus.

Le premier ministre avait annoncé il y a deux semaines que de nouvelles mesures strictes seraient prises aux frontières canadiennes pour alourdir les déplacements non essentiels en vue de barrer la voie à la propagation du virus.

Dès le 15 février prochain, les voyageurs de retour des déplacements non essentiels par voie terrestre devront eux aussi présenter un test négatif de COVID-19 remontant au plus à 72 heures. Les contrevenants à ces mesures s’exposent à des amendes pouvant atteindre la somme de 3000 $. Des membres du gouvernement et de Santé Canada apporteront plus de détails sur la mise en application de toutes les mesures d’isolement dans les prochaines heures.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires