Quels paysages veut-on léguer aux futures générations?

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Quels paysages veut-on léguer aux futures générations?
Patrick Melchior, maire de Farnham et préfet de Brome-Missisquoi, et Nathalie Grimard, directrice du service de la gestion du territoire à la MRC de Brome-Missisquoi lors du lancement officiel de l’atlas et de la websérie sur les paysages. (Photo : Gracieuseté)

TERRITOIRE. La MRC de Brome-Missisquoi vient de se doter d’un Atlas des paysages qui témoigne de la richesse et de la diversité des panoramas de notre région. Il s’agit du premier ouvrage du genre à l’échelle d’une MRC au Québec.

Ce document unique est le fruit de trois années de travail et sa réalisation, par la coopérative Les Milles Lieux, a nécessité la collaboration de quelque 800 citoyens et acteurs du milieu que l’on a pris soin de consulter au moyen d’entrevues, de sondages en ligne et d’ateliers participatifs.

«Il s’agit d’un premier gros mandat pour notre jeune coopérative. Ça a été un plaisir de participer à cette belle aventure», signale le chargé de projet Louis-Philippe Rousselle-Brosseau.

Ce dernier précise que l’Atlas aidera les élus municipaux et les habitants de Brome-Missisquoi à établir dans quel cadre ils veulent habiter et quels paysages ils désirent léguer aux futures générations. «Il est important de savoir d’où l’on vient pour faire des choix éclairés et déterminer quels sont les meilleurs gestes à poser», insiste-t-il.

L’Atlas servira par ailleurs d’outil de référence et alimentera les réflexions entourant la révision du schéma d’aménagement de la MRC prévu pour 2021.

«Ce petit bijou va nous permettre de mieux comprendre ce qu’étaient nos paysages, ce qu’ils sont devenus au fil du temps et comment on peut assurer leur pérennité au moyen d’une vision à long terme», explique le préfet Patrick Melchior.

L’Atlas décrit notamment les éléments physiques et les entités qui composent les paysages de Brome-Missisquoi (les basses-terres du Saint-Laurent, les massifs appalachiens, le lac Brome, la baie Missisquoi, etc.), l’évolution des paysages de la colonisation à aujourd’hui et le rôle déterminant des moyens de transport dans la modification des paysages (déplacement sur les cours d’eau, transport par diligence, transport par train, etc.).

Le document sera imprimé à quelques dizaines d’exemplaires et pourra notamment être consulté en version papier dans les bibliothèques municipales de la région. Une version électronique sera également disponible sur le portail www.paysagesenserie.com et sur le site Internet de la MRC.

Bannières et websérie

L’artiste Stéphane Lemardelé, de Sutton, et son équipe multidisciplinaire ont par ailleurs parcouru le territoire afin d’immortaliser les résidents et les paysages de Brome-Missisquoi à l’aide de dessins et de vidéos.

«Pour un dessinateur, c’est un bonheur de parcourir la région et de mettre sur papier ce qu’il peut y découvrir», signale M. Lemardelé.

Leur travail a donné lieu à la création de cinq fresques panoramiques mobiles de trois pieds de hauteur par une trentaine de pieds de longueur que la population pourra découvrir lors de certains grands rassemblements populaires (Brome Fair, Clé des champs, Expo de Bedford, etc.). Le dévoilement de ces bannières est prévu pour le printemps prochain.

Une websérie en cinq épisodes, mettant en vedette chacun des grands paysages de Brome-Missisquoi, a également été réalisée dans le cadre du projet Paysages en série. Cette série web donne notamment la parole à quelques résidents notoires (Raôul Duguay, Louise Penny, etc.) ou impliqués au sein de la communauté régionale (Ginette Simard Gendreault, Jacques de Ladurantaye, Paul Dorion, Serge d’Amour, François Marcotte, etc.).

Les deux premiers épisodes sont disponibles dès aujourd’hui sur le portail www.paysagesenserie.com . Les trois autres seront dévoilés à intervalle d’une semaine les 19 novembre, 26 novembre et 3 décembre (voir tableau).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires