Saint-Armand: différents scénarios pour revitaliser le secteur du quai de Philipsurg

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Saint-Armand: différents scénarios pour revitaliser le secteur du quai de Philipsurg
Une promenade piétonnière pourrait être aménagée en bordure de l’avenue Champlain. (Photo : Gracieuseté)

DÉVELOPPEMENT. Les citoyens de Saint-Armand ont eu l’occasion de prendre connaissance des recommandations de la firme Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT), lundi soir, dans le cadre d’une séance d’information sur la revitalisation du secteur du quai municipal de Philipsburg.

Le projet de mise en valeur des berges du lac Champlain a vu le jour à la suite des tempêtes des 4 et 5  mai 2018 qui ont lourdement endommagé la structure de l’ancien quai fédéral et forcé la fermeture de cet ouvrage de béton cédé à la Municipalité de Saint-Armand voilà près de deux décennies.

Après avoir cherché, mais sans résultats, de l’aide financière gouvernementale pour effectuer les réparations les plus urgentes, les élus municipaux ont choisi de sonder la population, à l’été 2018, au moyen de deux consultations publiques. Un comité consultatif de huit personnes, chapeauté par la Société de développement de Saint-Armand, a vu le jour dans la foulée de cette démarche.

En juin 2019, la firme de consultants RCGT a été mise à contribution pour la réalisation d’une étude de faisabilité. Cette dernière a déposé son rapport en décembre dernier.

«Les gens de RCGT ont d’abord cherché à savoir si le projet devait avant tout répondre aux attentes des citoyens ou à celles des touristes, histoire de bien cibler la clientèle visée. L’emphase a été mise sur la population», indique Caroline Rosetti, porte-parole du comité consultatif.

Les consultants ont par ailleurs pris soin d’éliminer quelques idées de grandeur – l’aménagement d’une scène extérieure et d’un espace de style amphithéâtre notamment – tout en suggérant aux autorités municipales de procéder par étapes.

«Le coût estimé des travaux de revitalisation est d’environ 12 M$, mais le comité a déjà ciblé plusieurs subventions pour couvrir une grande partie de cette somme. La Municipalité pourra appliquer l’ensemble des recommandations de RCGT ou sélectionner les propositions les plus prometteuses. Cette décision lui revient», ajoute Mme Rosetti.

Si le projet initial incluait la revitalisation du secteur du quai et tout le bord de l’eau (pratiquement jusqu’à la route 133), la proposition revue et corrigée qui a été soumise à l’attention des citoyens cible désormais une zone plus limitée.

On parle ici de la reconstruction du quai municipal, de l’aménagement d’une petite marina (espace de stationnement nautique), de la création d’une zone de restauration et de la construction d’un bâtiment multifonctionnel pouvant inclure casiers pour baigneurs et sports de voile hiver/été, centre de location d’embarcations non motorisées et de <@Ri>fat bike<@$p> sur glace, station cycliste, salles pour activités sportives (yoga, zumba, danse, etc.), toilettes publiques, douches pour les sportifs, locaux à louer, stationnement et dépanneur (articles de pêche, voile, cyclisme).

«L’étude de faisabilité de la firme RCGT et tous les documents recueillis par le comité seront mis à la disposition de la Municipalité, dans l’éventualité où cette dernière souhaiterait demander des subventions pour un tel projet», poursuit  la porte-parole du comité consultatif.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires