Une allocation familiale bonifiée, promet François Legault

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Une allocation familiale bonifiée, promet François Legault
Flanqué des candidates Isabelle Charest (Brome-Missisquoi) et Geneviève Hébert (Saint-François), le chef de la CAQ, François Legault, s'est arrêté dans un parc de la ville de Bromont le temps de dévoiler les grandes lignes de son régime d'allocation familiale. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

ÉLECTIONS. Un gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) viendrait davantage en aide aux familles du Québec. Un soutien financier qui pourrait atteindre jusqu’à 1200 $ par enfant dès la venue d’un deuxième enfant, a annoncé François Legault lors de son passage à Bromont, en début de matinée.

Flanqué des candidates Isabelle Charest (Brome-Missisquoi) et Geneviève Hébert (Saint-François), le chef de la CAQ, François Legault, s’est arrêté dans un parc de la ville le temps de dévoiler les grandes lignes de son régime d’allocation familiale.

Selon François Legault, l’actuel programme du crédit d’impôt remboursable pour le soutien aux enfants (CIRSE) des libéraux est inéquitable et régressif. La mesure libérale accorde présentement 2400 $ pour le premier enfant et 1200 $ pour les enfants subséquents.

«Expliquez-moi pourquoi ça coûte moins cher un deuxième et un troisième enfant?», a lancé le chef de la CAQ. Courtisant les jeunes familles, la CAQ propose une allocation familiale plus généreuse que le CIRSE. À titre d’exemple, sous un gouvernement caquiste, l’allocation atteindrait plus de 2400 $ par année pour une famille de trois enfants.

«C’est une mesure importante et concrète. Un gouvernement de la CAQ, c’est un gouvernement de la famille», a laissé entendre François Legault.

Le nouveau programme familial coûterait 763 M$ à l’état québécois, selon le CAQ.

Partager cet article