Ingrid Marini, le nouveau visage libéral dans Brome-Missisquoi

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
Ingrid Marini, le nouveau visage libéral dans Brome-Missisquoi
Ingrid Marini, candidate libérale dans Brome-Missisquoi. (Photo : L'Avenir et des Rivières - Stéphanie Mac Farlane)

POLITIQUE. La candidate libérale dans Brome-Missisquoi, Ingrid Marini, souhaite s’inspirer de l’oeuvre de Pierre Paradis, député des 37 dernières années. Mais la nouvelle venue en politique active est catégorique : elle mènera sa campagne comme elle l’entend.

«Pierre [Paradis] a toujours été un mentor et j’ai toujours voulu avoir l’impact qu’il avait. Je ne dis pas que je le remplace. C’est une continuité. […] Mes convictions s’alignent à celles de M. Paradis. On a tous les deux des valeurs libérales, mais j’ai ma personnalité et j’ai ma façon de parler aux gens et de voir les choses. Même si on s’aligne, je vais faire campagne à ma façon», souligne Ingrid Marini.

Membre du Parti libéral du Québec (PLQ) depuis qu’elle a 14 ans, la candidate libérale a notamment fait partie des jeunes libéraux et a travaillé au bureau de comté de Pierre Paradis ainsi qu’à celui de Denis Paradis. «Elle est native de Brome-Missisquoi et y habite. Elle connaît les enjeux, les rêves de Brome-Missisquoi et elle connaît bien les dossiers. Elle a travaillé avec Pierre Paradis. Elle est allée à la bonne école», dit Luc Fortin, le ministre de la Famille et ministre responsable de l’Estrie. C’est ce dernier qui a officiellement désigné Ingrid Marini comme candidate libérale, le 22 août. Malgré l’absence de Philippe Couillard, Luc Fortin soutient que «l’appui du premier ministre est indéfectible.»

Appui de Pierre Paradis

Ingrid Marini souligne qu’elle n’aurait jamais osé devenir candidate à l’investiture libérale dans Brome-Missisquoi si Pierre Paradis ne s’était pas retiré. «Je n’aurais jamais osé tasser M. Paradis. C’est notre député depuis toujours. J’ai commencé à avoir des discussions quand ça a été dit que M. Paradis ne se représentait pas», explique-t-elle.

La candidate ajoute qu’elle a mis deux conditions lorsqu’elle a été approchée par l’Association libérale, il y a environ deux semaines. D’une part, elle voulait s’assurer que Pierre Paradis se retirait officiellement et d’autres parts, elle voulait avoir l’aval du député sortant.

Ingrid Marini mentionne qu’à la veille de son investiture, elle a eu une rencontre avec Pierre Paradis. «Il m’a passé le flambeau symboliquement. Il m’a remis le Guide des valeurs libérales du Québec moderne», dit-elle.

«Pierre Paradis supporte Ingrid Marini à 100 %. Il n’était pas [à son investiture] en raison de son état de santé», poursuit Hardy Craft, président de l’Association libérale de Brome-Missisquoi.

Intérêt pour l’agriculture

Ingrid Marini, qui a notamment été directrice générale de l’Association des Townshippers, est directrice du développement des comptes corporatifs chez Orizon mobile. Elle détient aussi une certification en naturopathie et en sciences environnementales.

La candidate mentionne avoir travaillé sur des projets de biomasse agricole pour protéger les bandes riveraines. «J’ai travaillé avec des agronomes locaux pour mettre en place les structures de cours d’eau pour empêcher les ruissellements avec différents types de culture qui stabilisent les berges», dit-elle. Elle a été bénévole de <@Ri>Resource Efficient Agricultural Production<@$p>, une organisation qui se spécialise dans l’agriculture durable et la création de marchés pour les produits issus de ces cultures.

Outre l’agriculture, Ingrid Marini voue un intérêt particulier pour la santé, l’environnement et l’éducation.

«Pour nous, ce qui est important, c’est d’avoir quelqu’un qui est bien enraciné dans Brome-Missisquoi, qui connaît bien les enjeux de la communauté, qui vit ici et qui connaît les aspirations des gens. Évidemment, l’agriculture, ça demeure un secteur d’activités qui est très important pour Brome-Missisquoi et pour l’ensemble de la région», mentionne le ministre Fortin.  

Partager cet article