La criminalité continue à baisser dans Brome-Missisquoi

La criminalité continue à baisser dans Brome-Missisquoi
Le lieutenant Sylvain Bessette et le capitaine Yanick Ferland ont présenté le bilan annuel de la Sûreté du Québec de Brome-Missisquoi.

RAPPORT ANNUEL. La criminalité poursuit sa baisse dans la MRC de Brome-Missisquoi, selon le plus récent bilan annuel rendu public jeudi. Si cette situation réjouit les autorités policières, la migration de la criminalité vers les réseaux sociaux et l’utilisation du cellulaire au volant les préoccupent grandement.

Pour la période comprise entre le 1er avril 2013 et le 31 mars dernier, 1 791 crimes ont été commis sur le territoire de la Sûreté du Québec de Brome-Missisquoi, une baisse de 3,8% par rapport à la période précédente. «Si l’on prend la moyenne des deux dernières années, on parle d’une diminution de 12,8%, ce qui est un très bon bilan», souligne le capitaine Yanick Ferland, directeur du poste de la SQ de Brome-Missisquoi.

L’opération Tranquille en ville, reconduite à nouveau cette année, a eu d’importants effets sur les crimes reliés aux incivilités contribuant ainsi à la baisse des crimes contre la propriété (-13%). Les introductions par effraction, une problématique qui figure parmi les priorités du département des enquêtes, ont également connu une nouvelle baisse. Elles sont passées de 439 en 2011-2012 à 352 en 2012-2013 pour se chiffrer à 270 l’an dernier.

Cybercriminalité

«La criminalité tend à migrer vers l’Internet et on a eu à enquêter sur ce genre de crime là», indique le lieutenant Sylvain Bessette, du poste de la MRC de Brome-Missisquoi. En mars dernier, Medoussa Kouné, une Montréalaise, a été arrêtée par les policiers en lien avec un dossier de sextorsion. Cette dernière a enregistré à son insu son interlocuteur qui a posé des gestes à caractère sexuel devant une webcam pour ensuite lui exiger des sommes d’argent sous menace de publier ladite vidéo.

Outre ce type de crimes de plus en plus populaire, un autre phénomène tourmente les policiers. «L’utilisation des réseaux sociaux est un phénomène préoccupant. Les parents doivent sensibiliser leur(s) enfant(s) aux dangers, surtout aux selfies à caractère sexuel. Il peut y avoir de nombreux dommages collatéraux», avise le capitaine Ferland.

Les enquêtes reliées aux cybercrimes expliquent d’ailleurs la hausse du nombre de crimes contre la personne qui a été enregistrée. Ces crimes sont passés de 369 à 410, une augmentation de 12,3%. En milieu scolaire, les policiers ont ouvert 26 dossiers reliés aux crimes contre la personne. «Beaucoup concernent l’utilisation des réseaux sociaux, des menaces et de l’extorsion. Nos jeunes jouent dans la cour des grands et c’est préoccupant», note le directeur Ferland.

Sécurité routière

Le bilan relatif à la sécurité routière a connu une légère hausse dans Brome-Missisquoi avec une augmentation de 4% du nombre d’accidents. Seules deux collisions mortelles ont été signalées en 2013-2014, contre cinq l’année précédente.

«La mise en place de la philosophie EPIC (Éducation, Prévention, Intervention et Communication) de la Sûreté du Québec, globalement, porte ses fruits», indique le capitaine Ferland. Les collisions avec les chevreuils et la vitesse au volant figurent parmi les principales causes d’accidents.

Quant aux distractions et à l’inattention, elles sont la cause de 20,9% des collisions. «Dans plusieurs cas, nous ne sommes pas capables de prouver hors de tout doute que le cellulaire et les textos au volant sont mis en cause dans ces accidents, mais quand on a une collision classifiée dans cette catégorie, souvent, cela veut dire que derrière, il y a l’utilisation du cellulaire. C’est un phénomène qui est préoccupant, inquiétant et qui est difficile à travailler pour les policiers», note M. Ferland.

Cette problématique constitue l’une des priorités qui sera travaillée par les patrouilleurs cette année, tout comme la conduite avec les capacités affaiblies. «Nous avons eu 99 cas cette année [contre 105 l’an d’avant]. C’est encore beaucoup trop», soutient M. Ferland. Évidemment, les excès de vitesse continueront d’être dans la mire des patrouilleurs. «C’est notre principal défi. On veut réduire la vitesse des déplacements sur le réseau routier. C’est la clé du succès», conclut M. Ferland.

L’année policière en chiffres

8 854

Le nombre de plants de marijuana saisis par les policiers dans le cadre de l’opération Cisaille. Ils ont également perquisitionné 21,24 kg de cannabis en vrac.

1126

Collisions à être survenues sur le territoire de Brome-Missisquoi.

20%

Pourcentage des déplacements policiers liés aux fausses alarmes.

1791

Nombre de crimes perpétrés dans Brome-Missisquoi.

79

Le nombre de plaintes reliées aux stupéfiants ouverts dans les écoles secondaires.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires