La Farnham Ale & Lager brasse de grosses affaires

Par Mathieu Majeau

ÉCONOMIE. La microbrasserie Farnham Ale & Lager connaît un développement fulgurant. En l’espace de quelques années, l’entreprise a réussi à développer cinq bières et à exporter ses connaissances aux États-Unis.

Farnham Ale & Lager jouit d’un succès important dans le domaine de l’industrie québécoise de la bière. Ses produits sont distribués dans 900 points de vente. D’ailleurs, les ventes de l’entreprise ont doublé en deux ans. Son chiffre d’affaires est de l’ordre de 2 M$. La microbrasserie avait produit plus de 3 000 hectolitres en 2013 et cette année, c’est plus de 6 000 hectolitres qui seront produits. L’histoire de la Farnham Ale & Lager a débuté par une incorporation en 2012 et le projet a officiellement pris naissance en septembre 2013. Quatre actionnaires sont derrière ce projet de microbrasserie soit Jean Gadoua, Alexandre Jacob, Hugues Ouellet et Steve Tellier.   

Le rêve américain

Propulsé par le succès ces deux dernières années, les fondateurs ont décidé de faire le grand saut du côté des États-Unis. Pour ce faire, ils ont fait l’acquisition d’une brasserie à South Burlington, dans l’État du Vermont.

«C’est un projet audacieux d’aller aux États-Unis. Cela comporte son lot de risques. Par contre, le marché du Vermont a une bonne notoriété et une bonne cote. Nous avions l’ambition d’aller plus loin que juste Farnham», explique Jean Gadoua, l’un des fondateurs.

L’idée de s’implanter dans cet état du nord-est américain était déjà dans l’air depuis les six derniers mois. L’expansion s’est même faite plus rapidement qu’anticipé.

«La brasserie achetée devait en principe cesser ses opérations. Cette situation s’est donc transformée en une opportunité pour notre groupe qui s’est porté acquéreur des installations. En plus, la nouvelle brasserie est située à peine à une heure de route de Farnham ce qui est très bien. Pour nous, ça représente un investissement d’un million de dollars», ajoute M. Gadoua.

Si tout va comme prévu, la nouvelle brasserie du Vermont sera en opération en janvier 2016 avec du nouvel équipement par surcroît. 

Une bière américaine disponible ici

Pour souligner cette expansion chez nos voisins du sud, Farnham Ale & Lager a décidé de lancer un brassin nommé South Burlington. L’entreprise deviendra ainsi la première microbrasserie du Québec à brasser aux États-Unis. Cette nouvelle bière de type IPA aura un indice d’amertume de 58 IBU (International Bittering Units). Selon M. Gadoua, cette nouvelle bière qui sera d’ailleurs disponible ici au Québec dès le 21 décembre, est la petite sœur de la IPA 64 IBU. L’entreprise dit vouloir offrir des produits qui répondront aux goûts des Américains.

L’année 2016 devrait en être une de consolidation pour Farnham Ale & Lager. L’entreprise ne ferme aucune porte et regardera toutes les opportunités disponibles.

Une entreprise qui se distingue

La microbrasserie Farnhamienne participera à un festival de bière du côté de Barcelone en Espagne en mars prochain. Elle espère ainsi remporter au moins un prix du plus gros festival de bière dans le sud de l’Europe. Pas moins de 30 000 visiteurs sont attendus pour cet événement. Farnham Ale & Lager a aussi remporté des distinctions sur la scène canadienne au cours des dernières années.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires