Mélina Martin aura son arbre à Farnham

DISPARITION. «Ça fait dix ans que chaque matin, la famille se lève dans l’espoir de la voir revenir et ça fait dix ans qu’elle se couche sans elle.» Pina Arcamone, directrice générale d’Enfant-Retour Québec, était présente, vendredi après-midi, au parc Roch-Bourbonnais à Farnham où se tenait une vigile spéciale pour souligner le triste anniversaire de disparition de Mélina Martin, qui a maintenant 23 ans. La jeune fille, disparue alors qu’elle participait au Festival d’hiver de Farnham, aura maintenant son arbre au parc.

Mélina Martin avait 13 ans lorsqu’elle est disparue. Le 12 janvier dernier, elle a soufflé ses 23 chandelles. En début d’après-midi, le 23 janvier 2005, Françoise Algier, la mère de la jeune disparue, a déposé Mélina au parc Roch-Bourbonnais de Farnham afin que la jeune fille puisse participer au Festival d’hiver. À 17h, Mélina devait rejoindre sa mère au restaurant Valentine, mais elle ne s’est jamais présentée au rendez-vous et n’a plus été revue depuis.

«Cette disparition nous touche particulièrement. C’était une petite fille de 13 ans sans histoire qui est disparue. Et les gens présents au parc ce jour-là ne se souviennent pas de l’avoir vu là», souligne Pina Arcamone.

Vendredi, une quarantaine de parents et amis étaient rassemblés au parc Roch-Bourbonnais pour souligner ce triste jour. Pauline Mercier, conseillère municipale à la Ville de Farnham et responsable de la politique familiale, a remis une plaque à la mère de Mélina, Françoise Algier, sur laquelle il est inscrit «Toujours dans nos cœurs. En hommage à Mélina Martin. Portée disparue de Farnham depuis le 23 janvier 2005». Dès que les conditions vont le permettre, un arbre sera planté au parc Roch-Bourbonnais et cette plaque y sera apposée. «On pourra se recueillir à cet arbre», souligne Mme Arcamone.

Cette marque et la présence des gens ont eu l’effet d’un mince baume sur la douleur ressentie par la mère de Mélina. «C’est un petit baume. On garde espoir. Ça fait du bien de savoir qu’on n’est pas tout seul», a-t-elle dit à lAvenirEtDesRivières.com.

Toutes les personnes présentes ont reçu une chandelle fabriquée par la famille de Mélina Martin. Les gens étaient invités à l’allumer pour une période de 24 heures «en hommage à Mélina Martin pour qu’elle puisse retrouver les siens», a conclu Pina Arcamone. Une minute de silence a également été observée.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires