Pas toujours facile d’être parent d’ado!

Pas toujours facile d’être parent d’ado!
Quelques représentants de la Table jeunesse de la Haute-Yamaska invitent les parents à participer à la conférence parent-ado qui sera présentée le 1er octobre prochain

Anxiété, retard de développement, troubles de comportement, difficultés relationnelles. Être parent d’ado en 2012 peut être un véritable défi à certains moments. Pour donner un outil de plus aux parents de la région, la Table jeunesse de la Haute-Yamaska présente la conférence «Améliorez vos relations Parent-ado» de la docteure en psychologie Danie Beaulieu.

«Être parent d’un ado en 2012, que de défi!», lance Anne-Marie Cadieux, intervenante pivot du programme «École en santé» au Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Haute-Yamaska. Cette dernière avance aussi que le rôle de parents n’est plus nécessairement transmis de génération en génération. «Pourtant, l’engagement des parents est essentiel et incontournable pour la réussite des jeunes», poursuit-elle.

La Table jeunesse de la Haute-Yamaska, composée d’intervenants du milieu, veut donc outiller les parents d’adolescents et faire connaître les différentes ressources disponibles sur le territoire en présentant la conférence de Danie Beaulieu, le 1er octobre prochain à l’auditorium de la polyvalente Joseph-Hermas-Leclerc.

«Ce qui est intéressant, c’est que Mme Beaulieu, en plus d’avoir écrit 17 livres et plus de 100 articles, est une communicatrice dynamique. Elle a un langage accessible et va donner des trucs aux parents», complète Mme Cadieux.

Si la conférence débute sur le coup des 19 heures, l’accueil des participants se fera dès 18h30. Ces derniers pourront visiter les kiosques des organismes avant de prendre place dans l’un des 450 sièges disponibles. Les billets, au coût de 5$, sont en vente à la Maison des jeunes de Granby et à celle de Waterloo ainsi que sur place. Une halte-garderie sera aussi disponible gratuitement sur place.

Des services de plus en plus connus

Du 1er avril 2011 au 31 mars 2012, 510 familles de la Haute-Yamaska ont reçu de l’aide des travailleurs sociaux du CSSS pour des demandes de nature familiale. «En plus, 122 familles ont reçu de l’aide pour des problèmes d’ordre scolaire, tandis que 35 familles ont reçu de l’aide pour des problèmes familiaux et scolaires», indique Nicole Mercier, directrice du programme famille et jeunesse au CSSS de la Haute-Yamaska.

La clinique jeunesse, quant à elle, a accueilli 632 jeunes dans cette même période.

«Le programme Crise Ado Famille enfance a aidé 167 familles. Ce qui est particulier de ce dernier, c’est que les travailleurs sociaux se déplacent au domicile dans un délai de deux heures. Souvent, les familles se posent des questions et ne savent plus quoi faire», ajoute-t-elle. Enfin, l’équipe de santé mentale a rencontré 250 jeunes.

«La demande ne diminue pas, c’est clair. Les services sont plus connus et les familles y font de plus en plus appel», continue Mme Mercier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires