Recherché par la police, saoul et en excès de vitesse sur la 133

Recherché par la police, saoul et en excès de vitesse sur la 133
(Photo : L'avenir et des rivières - Archives)

POLICE. Un automobiliste de Saint-Jean-sur-Richelieu doit s’en vouloir de ne pas avoir respecté la limite de vitesse. Éméché, l’individu d’une vingtaine d’années a été capté pour un excès de vitesse sur la route 133 à Pike River alors qu’il était recherché en vertu d’un mandat.

Le jeune homme de 24 ans a été intercepté par un policier de la Sûreté du Québec de Brome-Missisquoi vers 11h00, vendredi. Il circulait à plus de 115 km/h sur la route 133 à Pike River alors que la limite maximale est fixée à 90 km/h. «Après vérification au CRPQ [Centre de renseignement policier du Québec], le conducteur était recherché pour un mandat émis par le Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu», indique la sergente Aurélie Guindon, porte-parole de la Sûreté du Québec de l’Estrie.

Qui plus est, le conducteur présentait des symptômes d’ébriété. Le patrouilleur a donc procédé à son arrestation pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool. Le Johannais a été transporté au poste de police de la route 202 à Dunham où il a refusé de se soumettre à l’alcootest.

Le jeune homme a été libéré, mais devra comparaître à une date ultérieure pour faire face à des accusations criminelles. Entre-temps, son permis de conduire a été suspendu sur-le-champ pour une période de 90 jours. Quant à sa voiture, elle a été saisie pour une période de 30 jours et à ses frais, comme le prévoit la loi en cas de refus d’alcootest, précise la sergente Guindon.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires