Une troisième soirée monochrome

Par Ugo Giguere

GranbyExpress.com avait prédit que la troisième soirée demi-finale du FICG 44 allait être la plus équilibrée. On ne s’est pas trompé, mais l’équilibre a fait en sorte de passer une belle soirée sans véritable haut, ni véritable bas. Une soirée monochrome.

Certains diront «ouais, mais les Gourmandes!» D’accord, les quatre jeunes filles ont de jolies voix, elles ont une idée originale, des harmonies a capella rehaussées de tap-dance… Sauf qu’on attend encore une bonne chanson.

 

Trois fois c’est une fille qui parle d’un gars, on se tanne. Et en ce qui concerne la forme, la pop française du début des années 2000, ca n’a pas marché!

 

La première qui a esquissé un pas en avant pour sortir du lot, vendredi soir, c’est la Granbyenne Rosie Valland. Habitué à la voir derrière son piano, on était intrigué de la retrouver sans ses touches. Verdict: Rosie à la guitare n’a rien a rougir.

 

Le choix n’est pas vilain du tout de se glisser une guitare autour du cou. La comparaison avec Salome Leclerc saute aux oreilles avec son grain rauque dans la voix. Seul détail à retenir, Rosie demeure un brin juvénile dans le texte. Quelques années de plus ne peuvent qu’apporter de la valeur aux saveurs.

 

Autre belle trouvaille qui nous vient des lointaines alpes autrichiennes. Ce Hans Heinrich qui dédie ses chansons aux filles d’Innsbruck nous rappelle un Jimmy Hunt, mais qui ne craint pas l’eau chaude de la chanson politique. On adore son folk minimaliste assaisonné d’harmonica comme le faisait si bien Dylan.

 

Philippe Brach et sa bande ont démontré qu’ils avaient du talent et de la drive. Il était attendu ce Brach, une étoile montante de la prochaine vague d’auteurs-compositeurs-interprètes. Malheureusement pour nous, il se cherche encore, il se cache encore quelque part dans sa tête, mais on sent que le génie est sur le point de sortir.

 

Ce gars-là est un véritable musicien créateur. L’héritage de Dédé n’est pas loin dans les gênes du petit gars de Saguenay, on va être là quand ce sera prêt.

 

Bons mots aussi pour la formation de Québec, Mélogramme. Les gars ont un groove accrocheur dans leur pop-rock qui n’a pas peur de l’engagement. On passe un bon moment avec eux, à l’image de la soirée. Un bon moment, mais pas de grand moment. On reste un peu sur notre appétit.

 

Dernière soirée ce soir, on connaître alors le nom des quatre demi-finalistes qui vont accéder à la grande finale du 15 septembre. Surveillez GranbyExpress.com pour obtenir les résultats en direct.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires