Campagne de vaccination en Estrie: gain de popularité auprès des 65 ans et plus

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Campagne de vaccination en Estrie: gain de popularité auprès des 65 ans et plus
Au département des statistiques, en date de ce lundi 10 janvier, près de 900 000 doses ont été administrées sur le territoire estrien, dont 98 000 injections pour la 3e dose.  (Photo : Gracieuseté)

SANTÉ. La prise de rendez-vous entourant la campagne de vaccination pour les personnes âgées de 65 ans et plus affiche présentement complet pour les prochains jours dans la région. Une situation à laquelle la Santé publique de l’Estrie tente de remédier afin d’ajouter rapidement au compteur de nouvelles personnes vaccinées.

La demande se fait sentir auprès de la population qui souhaite prendre rapidement un rendez-vous pour se faire vacciner. «Ça brasse un peu à certains moments, car il y a de l’intérêt et le graphique de l’offre et la demande nous challenge. L’ensemble de nos rendez-vous disponibles pour la vaccination pour nos populations a été comblé. On ajoute des rendez-vous à la plateforme au fur et à mesure que l’on reçoit des confirmations de livraisons de doses et des autorisations du ministère», précise Jean Delisle, directeur de la vaccination en Estrie.

Prête, la Santé publique de l’Estrie attend l’autorisation du ministère de la Santé pour ouvrir de nouvelles plages horaires qui devraient arriver sous peu, selon Jean Delisle. «On a appris dans les derniers jours que l’on devrait recevoir une quantité de vaccins d’ici la deuxième semaine de mai.Nos équipes devraient  cette semaine corriger le tir et pouvoir rouvrir les plages horaires pour mai-juin», mentionne le directeur de la campagne de vaccination en Estrie.

Bien que la direction souhaite vacciner le plus rapidement possible sa population, le directeur de la Santé publique en Estrie, le Dr Alain Poirier, se dit satisfait de l’engouement pour la vaccination.

«On peut dire que c’est de notre faute, car on est des bons vendeurs à l’idée de se faire vacciner. Ce n’est pas un défaut, mais plutôt une qualité. Aussitôt que nos doses vont arriver, les gens seront à pied d’œuvre pour le recevoir», affirme le Dr Alain Poirier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires