Anonymous menace la Ville de Sutton

Après avoir piraté le site du Grand Prix de Montréal, du Service de police de Montréal, de la Ville d’Alma, des sites Internet du gouvernement du Québec et dévoilé une vidéo virale de l’anniversaire de Jacqueline Desmarais à Sagard, Anonymous, le collectif de pirates informatiques, menace… la Ville de Sutton.

 

Sur Twitter, le groupe demande à la Ville de Sutton «de cesser immédiatement l’intimidation des casseroles», sinon ils affronteront «une tempête médiatique».

 

Toujours via leur compte Twitter, Anonymous précise qu’ils ont reçu des plaintes de manifestants concernant des menaces physiques, notamment des voitures qui fonçaient vers eux et des insultes.

 

Des manifestants, qui prennent part aux concerts de casseroles quotidiens à Sutton, ont vivement réagi à cette mise en garde du collectif.

 

Sur la page Facebook Sutton Ami, l’organisatrice des «casseroles», Marie-Ève Pharand, écrit que «soir après soir, on se fait intimider, menacer même parfois. On se fait également surveiller de près, et par des gens haut placés… On tente de nous faire peur? Fort probablement.»

 

Le Suttonais Richard Leclerc, qui a pris part à plusieurs manifestations à Sutton, lance, lui, un appel au calme.

 

«C’est bien la preuve que le Web est maintenant partout que tout se sait, tôt ou tard. J’espère simplement que les gens qui ont posé des actes disgracieux ou qui ont clamé des agressions verbales envers des marcheurs pacifiques se calmeront et qu’aucun représentant d’Anonymous n’aura recours à la violence, ici comme ailleurs. Comme l’exprime si bien Gilles Vigneault: la violence, c’est un manque de vocabulaire», dit-il.

 

Plus de détails à venir.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires