Farnham: Guy Bonneau propose l’implantation d’un parc canin

Le Farnhamien Guy Bonneau, candidat au poste de conseiller, estime que les propriétaires de chiens sont laissés à eux-mêmes et ne disposent d’aucun endroit convenable pour s’amuser en toute quiétude avec leur animal. Voilà pourquoi ce dernier propose la création d’un parc canin.

 

«Les parcs canins sont de plus en plus populaires, car ils permettent aux chiens de courir en toute liberté avec d’autres chiens, sous la surveillance de leur maître, sans importuner les citoyens», plaide M.Bonneau.

 

M.Bonneau demande à l’administration Hüsler de mettre à la disposition des propriétaires de chiens un espace vert de trois acres dans le boisé Aikman.
«L’emplacement est situé près des voies ferrées et n’est pas propice au développement domiciliaire», prend soin de préciser le requérant.

 

Celui-ci demande par ailleurs à la Ville de fournir le gravier nécessaire pour l’aménagement du stationnement et des allées de promenade, en plus d’assumer les frais d’installation d’une clôture de 2 000 pieds linéaires avec portes grillagées. Le requérant aimerait également que la municipalité installe un système d’éclairage automatique afin que les promeneurs puissent profiter du parc en soirée pendant l’hiver.

 

«On pourrait aménager des zones distinctes pour les petits et grands toutous», suggère le principal intéressé.

 

Guy Bonneau propose à la Ville de financer le projet à même les recettes provenant de la vente des licences pour chiens et des amendes décernées aux propriétaires de chiens qui contreviennent à la réglementation municipale.

 

M.Bonneau songe par ailleurs à regrouper les propriétaires de chiens au sein d’une association. Il a même déjà élaboré un code déontologie pour les membres de ce regroupement.

 

«Les propriétaires et les gardiens sont responsables du comportement de leur animal ainsi que des dommages ou blessures causés par leur chiens (…) La Ville de Farnham et l’Association des propriétaires de chiens de Farnham (APCF) n’accepte aucune responsabilité pour les blessures se produisant dans le parc à chien», peut-on lire à l’endos de la demande d’adhésion à l’APCF.

 

Réagissant à la proposition de Guy Bonneau, le conseiller municipal Rico Laguë estime qu’il serait «tout à fait normal» que les propriétaires de chiens voient eux-mêmes à l’entretien d’un tel parc.

 

«La Ville ne peut pas s’en aller à l’aveuglette et doit obtenir des garanties avant d’aller plus loin dans ce dossier. Le bénévolat, c’est bien beau, mais ça dure rarement plus d’un an. Êtes-vous prêts à vous engager par écrit à entretenir le parc sur une base bénévole?», demande M.Laguë à l’auteur de la proposition.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des