757 emplois manufacturiers de plus

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
757 emplois manufacturiers de plus

Le secteur du bois a généré 237 emplois additionnels en un an sur le territoire de la MRC de Brome-Missisquoi.

La situation économique continue de s’améliorer dans la MRC de Brome-Missisquoi, où un gain net de 757 emplois manufacturiers a été enregistré entre le 1er juillet 2011 et le 30 juin dernier. C’est ce qui ressort de la nouvelle version de l’inventaire industriel du CLD de Brome-Missisquoi, dont lAvenir&desrivieres.com a obtenu copie.

Benoît Lévesque, conseiller en développement d’entreprises au CLD, estime que la progression des emplois dans la région est d’abord et avant tout attribuable au dynamisme des entreprises d’ici et à leur capacité d’innover.

«Brome-Missisquoi affiche un écart positif de 8,2%, calculé sur la base des emplois créés (827) et des pertes d’emplois (70). Quand on sait que le gain net d’emplois à temps plein – toutes catégories confondues – dans l’ensemble du Québec ne dépasse pas 1,2% durant la même période, il y a de quoi être fier», signale M. Lévesque

Les municipalités de Bromont et de Farnham figurent en tête de liste avec des augmentations nettes et respectives de 306 et 179 emplois.

À Bromont, l’arrivée de sept nouvelles entreprises manufacturières a contribué à la création de 30 emplois. Les 284 autres emplois industriels créés dans cette localité sont attribuables aux projets d’expansion des entreprises existantes.

«Les nouvelles entreprises de Bromont en sont encore au stade de l’implantation et devraient faire appel à une main-d’œuvre plus abondante au cours des prochaines années», ajoute le porte-parole du CLD.

La situation est bien différente à Farnham, où le nombre d’entreprises manufacturières est passé de 29 à 26, en baisse de trois.

«Dans ce cas-ci, ce sont les entreprises existantes qui ont recommencé à embaucher. Pas moins de 187 postes ont ainsi été offerts aux travailleurs du secteur manufacturier. La fermeture de trois entreprises a par ailleurs entraîné l’abolition de huit postes», signale M.Lévesque.

Six autres municipalités tirent également leur épingle du jeu en terme de gains nets d’emplois. Il s’agit de Sainte-Sabine (106), Lac-Brome (100), Dunham (77), Bedford (53), Saint-Ignace (24) et Saint-Armand (22).

Pas moins de 9 983 employés travaillent actuellement en industrie sur le territoire desservi par le CLD de Brome-Missisquoi.

Secteurs en croissance

La MRC de Brome-Missisquoi compte aujourd’hui 208 entreprises manufacturières, soit sept de moins qu’à pareille date l’an dernier. Cet inventaire inclut notamment les activités agricoles impliquant une transformation des produits issus de la culture ou de l’élevage.

«Un producteur de bleuets qui vend ses fruits sans aucune transformation est exclu de la liste alors que le producteur qui utilise ses bleuets pour en faire des tartes ou de la confiture est considéré comme une entreprise manufacturière», explique le porte-parole du CLD de Brome-Missisquoi.

La diminution du nombre d’industries sur le territoire est surtout attribuable au secteur agroalimentaire et au secteur du bois, lesquels ont subi des pertes nettes respectives de six et cinq entreprises. Ces deux secteurs affichent malgré tout des augmentations nettes en termes d’effectifs, soit des hausses respectives de 67 et 237 emplois.

«Les fabricants de meubles y sont pour beaucoup dans la création d’emplois durant la période sous étude», précise M. Lévesque.

Armoires Cuisines Action a notamment procédé à l’embauche de 75 employés en 2012 pour ses installations de Sainte-Sabine, Boucherville et Saint-Jean-sur-Richelieu. Soixante des nouveaux membres du personnel occupent des postes récemment créés.

«L’entreprise a procédé à deux agrandissements pour mieux faire face aux nouvelles demandes du marché», signale la nouvelle directrice des ressources humaines chez Armoires Cuisines Action, Nathalie Charbonneau.

Le fabricant d’armoires de Sainte-Sabine a notamment dû embaucher cinq assembleurs, deux emballeurs, un opérateur de scie à charriot, deux préposés au chargement, un préposé à l’entreprosage, quatre aide-livreurs, une quinzaine de designers et quatre ou cinq informaticiens. Pas moins de 250 personnes travaillent maintenant chez Armoires Cuisines Action.

Les entreprises du secteur de la microélectronique et de la chimie/plastiques se positionnent également en tête de liste au chapitre des hausses d’effectifs avec des augmentations nettes de 161 et 130 emplois. L’industrie du métal se tire bien d’affaire, elle aussi, avec un gain net de 84 emplois.

Même une industrie en perte de vitesse comme celle du textile termine l’année 2011-2012 avec un gain net de 26 emplois.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires