La 4e édition de Courir pour la vie souhaite attirer plus de coureurs

La 4e édition de Courir pour la vie souhaite attirer plus de coureurs
De gauche à droite

SOCIÉTÉ. La 4e édition de la collecte de fonds Courir pour la vie du Centre de prévention du suicide de la Haute-Yamaska (CPSHY) se tiendra entre le 17 et le 19 juin prochain. Cette année, les participants courront autour du lac Brome. La présidente du conseil d’administration du CPSHY, Lorraine Deschênes, juge cet événement comme nécessaire pour assurer le maintien des services.

Par Andréanne Turmel

Confronté à de nombreuses coupes du gouvernement du Québec, le centre peine à offrir les services habituels ces derniers temps. Mme Deschênes affirme que les levées de fonds du CPSHY servaient auparavant à créer de nouveaux services d’intervention. Elle juge ne pas être capable d’utiliser l’agent amassé de cette façon cette année. «On est menacé de retourner 10-15 ans en arrière en matière de services et de façons de prévenir le suicide», déplore-t-elle.

La présidente du conseil d’administration du CPSHY espère toutefois amasser assez de fonds pour être en mesure de créer des thérapies spécialement pour les 8 à 12 ans, une clientèle de plus en plus présente selon elle. «C’est une nouvelle réalité alors on essaie d’avoir des outils efficaces pour aider les jeunes en détresse.»

Pour cette édition, le Centre de prévention du suicide n’a pas d’attentes précises quant au nombre d’argents à amasser. Une ambassadrice de Courir pour la vie, Tania Szymanski, souhaite surtout attirer plus de participants qu’aux années précédentes. Son objectif est de former environ dix équipes d’au moins deux personnes, soit un total d’au moins 20 coureurs.

Elle croit que de sensibiliser son entourage aidera à ce que le suicide soit un sujet abordé plus fréquemment dans la société. «Tout le monde est touché de près ou de loin par le suicide. C’est comme le cancer, mais on en parle moins», mentionne Mme Szymanski.

Pour une troisième année consécutive, le propriétaire de la rôtisserie Saint-Hubert de Granby, Jordan Racine-Gagnon, organisera une levée de fonds supplémentaire. Des billets repas de 15 $ seront offerts le 30 mai prochain. Pour chaque billet vendu, 5 $ seront remis au CPSHY. L’initiative avait été amorcée par une ambassadrice de Courir pour la vie, Tatiana Contreras, propriétaire de Crossfit Bromont et ex-employée au St-Hubert. M. Racine-Gagnon l’a tout de suite appuyé dans le projet. «De voir une employée aussi dévouée dans sa communauté donne juste envie de la supporter», a-t-il confié.

Le directeur du Saint-Hubert de Bromont, Daniel Camirand, est lui aussi de la partie. Il a remis un chèque de 500 $ aux organisateurs de l’événement.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des