Dix-sept ans de bons souvenirs pour Karl Millette avec la boîte à chansons Le 2 Pierrots

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Dix-sept ans de bons souvenirs pour Karl Millette avec la boîte à chansons Le 2 Pierrots
Karl Millette a fait partie des «réguliers» du 2 Pierrots pendant 17 ans. (Photo : www.2pierrots.com)

MUSIQUE. Le Farnhamien Karl Millette garde un excellent souvenir de la boîte à chanson Le 2 Pierrots, cette institution montréalaise qui doit fermer ses portes le 12 décembre prochain après 46 ans d’existence.

Karl Millette a joué au 2 Pierrots pendant 17 années consécutives et y a donné plus d’un millier de shows sur une base de deux représentations par soir.

«Un serveur du petit Pierrot, qui m’avait vu sur scène à Saint-Jérôme, m’a suggéré de tenter ma chance rue Saint-Paul, dans le Vieux-Montréal. C’est comme ça que tout a commencé», se souvient le principal intéressé.

Le chansonnier et guitariste a décidé de relever le défi et s’est pointé au 2 Pierrots, où il a rencontré le gérant de l’établissement, Mario Trudeau, et la fille du fondateur, Marilou Sciascia Ruel. Il apprendra plus tard que cette dernière l’avait vu jouer au P’tit bar, à Farnham, peu de temps auparavant.

«Le propriétaire Robert Ruel m’a finalement rappelé pour me dire qu’il était intéressé à mes services», poursuit-il.

Plus de 1000 prestations

Karl Millette a été particulièrement actif au Pierrot de 2000 à 2002, où il a joué de trois à quatre soirs par semaine au rythme de 20 week-ends par an.

«J’étais pratiquement musicien à temps plein à cette époque», précise-t-il.

Au cours des années subséquentes, soit de 2003 à 2017, le Farnhamien a donné des prestations au 2 Pierrots, les vendredi et samedi soirs, sur une base de 12 à 15 week-ends par an.

«En 2017, j’ai décidé de réorienter ma carrière, en suivant un cours de courtier immobilier avec ma conjointe, tout en continuant à chanter. Mélissa travaillait toujours dans l’hôtellerie à l’époque», ajoute-t-il.

Lors de l’obtention de son permis de courtage, Karl Millette a finalement décidé d’accrocher sa guitare pour se consacrer à temps plein à son nouveau métier.

«Donner des spectacles, ça demande beaucoup d’énergie. Les soirées sont longues et tu ne sors jamais avant les petites heures du matin», explique-t-il.

Précieux souvenirs

Karl Millette se souvient encore très bien de sa première prestation au 2 Pierrots.

«C’était un mercredi soir du mois d’août 2000. Toute ma famille et plusieurs amis s’étaient déplacés à Montréal pour me voir jouer. Je m’en rappelle comme si c’était hier», mentionne-t-il.

Pendant 17 ans, soir après soir, le Farnhamien a interprété les grands classiques québécois (Paul Piché, Beau Dommage, Kevin Parent, Éric Lapointe, Les Cowboys Fringuants, etc.) tout en puisant dans le répertoire international (Beatles, Joan Jett, Pink Floyd, Elvis Presley, La Compagnie créole, etc.).

«Je prenais également plaisir à concocter des pots-pourris avec les thèmes musicaux des cartoons et autres émissions télévisées», ajoute-t-il.

Les soirées anniversaires du 2 Pierrots, où chaque chansonnier devait interpréter trois ou quatre pièces, font également partie de ses plus beaux souvenirs.

«Ces soirées-là, c’était un véritable feu roulant. Les participants montaient sur scène à tour de rôle et ça n’arrêtait pas», précise notre interlocuteur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires